c Question au Rav : Mé'halèl Chabbath qui lit les Brakhot d'une Brit-Mila

Mé'halèl Chabbath qui lit les Brakhot d'une Brit-Mila

Rédigé le Samedi 17 Septembre 2016
La question de Moche S.

Bonjour,

Est-ce qu'un juif qui transgresse Chabbath a le droit, lors d'une Brit Mila, de réciter les Brakhot ?

Peut-on lui dire non devant l'assemblée s'il insiste ?

Merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
27713 réponses

Bonjour,

Lors d’une Brit Mila, il y a six Brakhot à réciter, et un passage qui englobe des bénédictions pour le bébé, dans lequel on procède, également, à sa nomination.

Première Brakha - « Léhakhnisso Bivrito Chel Avraham Avinou »

Cette Brakha revient au père du bébé. Il doit la réciter même s’il ignore l’importance du Chabbath.

Seconde Brakha - « Chéhé’héyanou Vékiyémanou Véhigui'anou Lazmane Hazé »

Cette Brakha revient au père du bébé. Il doit la réciter même s’il ignore l’importance du Chabbath.

Troisième Brakha - « 'Al Hamila »

Cette Brakha est récitée par le Mohel.

Quatrième Brakha - « Boré Péri Haguéfèn »

Cette Brakha doit être récitée par une personne honorable de l’assemblée qui respecte le Chabbath.

Voir Bayit ‘Hadach, passage « Ouma Chékatav Vaavi Habène… » sur Tour - Yoré Déa, chapitre 265.

Si une personne ne respectant pas Chabbath désire réciter cette Brakha, il est strictement interdit de lui faire honte en public, et elle pourra la réciter.

Cinquième Brakha - « Boré Miné Béssamim »

Cette Brakha peut être récitée par une personne qui sait prononcer les mots correctement et qui sait acquitter toute l’assemble de l’obligation de la réciter.

Si une personne ignorant ces exigences désire réciter cette Brakha, il est strictement interdit de lui faire honte en public, et elle pourra la réciter.

Cependant, tous ceux qui assistent à la Brit Mila devront réciter la Brakha avant de sentir les Béssamim.

Sixième Brakha - « Acher Kidech Yédid Mibétène… Korèt Habérit »

Cette Brakha doit être récitée par une personne honorable de l’assemblée qui respecte le Chabbath.

Voir Bayit ‘Hadach, passage « Ouma Chékatav Vaavi Habène… » sur Tour - Yoré Déa, chapitre 265.

Si une personne ne respectant pas Chabbath, désire réciter cette Brakha, il est strictement interdit de lui faire honte en public, et elle pourra la réciter.

Le passage des bénédictions et de la nomination

Ce passage doit être récité par une personne honorable de l’assemblée qui respecte le Chabbath.

Si une personne ne respectant pas Chabbath désire réciter ce passage, il est strictement interdit de lui faire honte en public, et elle pourra le réciter.

Je suis à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse. 

Mékorot / Sources : Bayit 'Hadach, Tour.
Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN