Aujourd'hui à Paris
05:24 : Mise des Téfilines
06:37 : Lever du soleil
13:56 : Heure de milieu du jour
21:14 : Coucher du soleil
22:05 : Tombée de la nuit

Paracha Réé
Vendredi 14 Août 2020 à 20:49
Sortie du Chabbath à 21:58
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Mé'halel Chabbath qui touche du vin

Rédigé le Dimanche 30 Avril 2017
La question de Noemie L.

Bonjour Rav,

Je sais que pour ouvrir une bouteille de vin, il faut être Chomèr Chabbath, mais j'aimerais savoir c'est quoi être Chomèr Chabbath ?

Parce que moi je suis Chomérèt Chabbath, je ne porte pas, je fais le Kiddouch, on met la Plata etc., mais si on regarde bien, je me maquille Chabbath, et c'est interdit. Alors suis-je tout de même Chomérèt Chabbath ?

Et si, imaginons, je ne suis pas Chomérèt Chabbath, mais j'ai fait un effort Chabbath dernier, et j'ai fait Chabbath comme Il faut, suis-je considérée comme étant Chomérèt Chabbath, et est-ce que, dans ce cas-là, je suis autorisée à ouvrir une bouteille de vin ?

Combien de Chabbath dois-je faire pour être considérée Chomérèt Chabbath, et c'est quoi être Chomér Chabbath ?

Merci d'avance Rav.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
21592 réponses

Bonjour,

Dans votre cas, il n'y a rien à craindre.

Explications :

De nombreux décisionnaires pensent que :

1. Si la personne transgresse Chabbath par ignorance mais pas en étant animée d’un esprit de révolte,

2. Si elle est gênée de transgresser le Chabbath face à un Rav ou une personne respectueuse,

3. Si elle récite le Kiddouch et croit en Hachem,

Le vin qu’elle touchera reste Cachère.

Hacacheroute [Rav Its’hak Yaacov Fooks], chapitre 19, note 55 et Halakha 63.

En fait, il y a de nombreux détails à éclaircir puisqu’il est mentionné dans la Halakha que la personne doit transgresser le Chabbath Béfarhéssya - en public :

1. Que signifie en public : Est-il obligatoire que la transgression se fasse en présence de dix personnes minimum ou suffit-il que dix personnes le sachent ?

2. Les dix personnes doivent-elles être, elles-mêmes, des personnes qui respectent le Chabbath ou non ?

3. Combien de fois faut-il qu’elle transgresse le Chabbath ?

4. Quelle est la nature de la faute transgressée : une interdiction d’ordre toraïque ou même s’il s’agit d’une interdiction d’ordre rabbinique ?

5. Si la personne transgresse une action interdite car elle pense que cela est permis ou qu’elle en ignore la gravité, son vin est-il Cachère ?

Voir Bina Vada’at [Rav Ména’hem Adler], pages 17-25.

Quoi qu’il en soit, dans votre cas, il n’y a rien à craindre. Priez Hachem pour qu’Il vous aide à étudier les autres lois de Chabbath que vous n’avez pas encore apprises, et vous mériterez de boire le vin que l’on servira lorsque Machia’h viendra.

Je suis à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Mékorot / Sources : Hacacheroute, Bina Vada'at.
Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN