Aujourd'hui à Paris
06:46 : Mise des Téfilines
07:48 : Lever du soleil
13:41 : Heure de milieu du jour
19:32 : Coucher du soleil
20:17 : Tombée de la nuit

Horaires du Chabbat
Vendredi 2 Octobre 2020 à 19:08
Sortie du Chabbath à 20:12
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Ensemble Construisons le 1er centre d'étude et formation du Rav Kanievsky
Ensemble Construisons le 1er centre d'étude et formation du Rav Kanievsky

Mé'hitsa & séparation hommes-femmes : obligation ?

Rédigé le Mardi 12 Août 2014
La question de Abraham A.

Bonjour Rav,

Que dit la Halakha au sujet des séparations, des Mé'hitsot et de manger autour d'une même table ?

Certains ne font qu'une séparation sans Mé'hitsa, d'autres mettent une Mé'hitsa etc.

Y a-t-il des situations réellement interdites ?

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
22255 réponses

Cher Abraham,

Contrairement à certaines questions de Halakha, la manière de répondre à une telle interrogation est assez variable.

Voici, pour l'instant, ce qu'il faut dire :

La nécessité de faire une séparation lorsque des hommes et des femmes se trouvent dans un même endroit est mentionnée dans la Michna - Soucca, chapitre 5, Michna 2.

De très nombreux décisionnaires pensent qu'à partir de l'âge de 5-6 ans la séparation est une obligation.

Le Rav Ovadia Yossef ainsi que le Rav Kook se prononcent à ce sujet dune manière catégorique. Voir [entre autres] Yabi'a Omer volume 4, Even Haézer question 4 et la lettre du Rav Kook Dans Igrot Haraya Kook 392.

Une question intéressante est mentionnée dans les écrits de nos maîtres : La séparation est-elle une obligation dans les transports en commun ? Réponse : la séparation par une Mé'hitsa n'est pas une obligation, mais la manière de s'asseoir doit être soumise à certaines règles [qu'il n'est pas possible de détailler dans le cadre de cette réponse - à ce sujet, voir Iguerot Moché Yoré Déa partie 1 question 137 et Iguerot Moché Even Haézer partie 2, question 14].

D’après certains de nos maîtres, lorsqu’il n’y a pas de séparation lors du repas des Chéva’ Brakhot, on ne dit pas Chéhasim’ha Bim’ono [la joie règne autour d’Hachem] dans le Zimoun précédant le Birkat Hamazone car lorsqu’il manque de la Kedoucha [sainteté], le Satan porte des accusations et il n’y a pas de joie aux côtés d’Hachem.

Voir Beth Chmouel, fin du passage 11 sur Choul'han ‘Aroukh - Even Haézer, chapitre 62, Halakha 9, Séfer ‘Hassidim, passages 393 et 1120, Baèr Hétev, passage 11 sur Choul'han ‘Aroukh - Even Haézer, chapitre 62, Halakha 9, Yam Chel Chlomo sur Talmud, Ketoubot, chapitre 1, paragraphe 20, Nité Gabriel, chapitre 43, Halakha 1.

Pour les mariages et Bar Mitsva, etc. : il va sans dire que d'après la Halakha, il n'est pas permis d'installer les hommes et les femmes à une même table.

Lors des repas de famille élargie : généralement on ne met pas de Mé'hitsa mais les hommes et les femmes ne mangent pas à la même table.

Il peut y avoir certaines dérogations, mais il est indispensable de s'adresser à un Rav compétent avant d'agir dans un sens ou dans un autre.

Pour des détails supplémentaires à ce sujet, voir les références ci-dessous et cliquez sur le lien qui suit :

Pour d'autres références à ce sujet, voir Igrot Moché, Ora'h 'Haïm, volume 1, réponses 39-41, Ora'h 'Haïm, volume 3, réponse 23, Chévet Halévi, volume 1, réponse 29, Seridé Ech, volume 2, réponse 8 et 11.

http://www.torah-box.com/vie-juive/cycle-vie-juive/mariage-juif/mariage-separe-pourquoi_2850.html

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN