Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
04:17 : Mise des Téfilines
05:48 : Lever du soleil
13:53 : Heure de milieu du jour
21:58 : Coucher du soleil
23:00 : Tombée de la nuit

Paracha Kora'h
Vendredi 1er Juillet 2022 à 21:39
Sortie du Chabbath à 23:03

Hiloulot du jour
Rabbi Yonathan Ben Ouziel
Afficher le calendrier
Vidéo Importante
Torah-Box & vous
Samedi 25 Juin 2022

"Mélakha" : mot masculin ou féminin ?

Rédigé le Vendredi 23 Mars 2018
La question de Anonyme

Bonsoir,

Le mot "Mélakha" est féminin et dans la Paracha Vayakèl, c'est bien écrit.

Mais pourquoi dans la Parachat Ki Tissa, c'est écrit au masculin ("Ya'assé Mélakha") ?

Merci beaucoup.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
30968 réponses

Bonjour,

Votre question a été posée par plusieurs de nos maîtres.

Première réponse

Il faut considérer qu'il y a le mot Kol après le mot Yé'assé et, dans une telle éventualité, il faut utiliser le masculin. Voir l'explication de Rabbi Yaacov Kaménetski dans Emeth Léyaacov sur Chémot 31, verset 15.

Seconde réponse

Selon Rabbi 'Haïm Bénattar, l'auteur du Or Ha'haïm, le masculin du mot Yé'assé se rapporte au mot Hétère [permission] - non mentionné - qui, en hébreu, est masculin.

Troisième réponse

Selon Rabbi Avraham Ibn Ezra, le mot Mélakha est employé avec un terme au masculin [Yé'assé et non Té'assé], car il faut considérer qu'il manque le mot Dvar [...Mélakha] qui est masculin.

Rabbi Moché Alchikh et Rav Chimchone Rephaël Hirsch rapportent d'autres raisons.

Je suis à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Questions au Rav Dayan (tome 5)

Questions au Rav Dayan (tome 5)

L’équipe Torah-Box est fière de vous présenter le tome 5 de la série “Questions au Rav Dayan”, composé de 313 questions reçues par des Juifs à travers le monde sur le site Torah-Box depuis l’année 2014 à partir de laquelle Rav Gabriel Dayan a commencé à y répondre avec une précision rare et une persévérance de tous les instants.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN