Prochaine fête : Pessah (ce soir)
Contactez-nous
Projet dédié par un généreux donateur
Projet dédié par un généreux donateur

Mes enfants se sont éloignés de la religion

Rédigé le Mercredi 23 Janvier 2019
La question de Jean B.

Bonjour,

Certains de mes enfants se sont éloignés de la religion à l'adolescence.

Ils vivent dans la société civile et ne fréquentent pas le milieu juif. Ils se contentent d’être "juifs de Kippour" et ne pratiquent ni le Chabbath ni les fêtes, sauf dîner de temps en temps chez leurs parents.

Est-ce de la faute des parents qui n'ont pas su transmettre ?

Ces enfants adultes se bloquent à toute discussion sur le sujet. Nos sages et rabbins éclairent souvent les gens par des paraboles et je pense que c'est ce genre de présentation qui pourrait éventuellement être efficace avec eux.

La réponse de Rav Avraham TAIEB
Rav Avraham TAIEB
3770 réponses

Chalom,

Vous n'êtes pas forcément coupable, car même si on a tout fait pour transmettre la Torah à nos enfants comme il se doit, il n'en reste pas moins qu'ils ont leur libre arbitre. La preuve nous est donnée par Avraham Avinou qui a enfanté Ichma'ël, ou encore Its’hak Avinou qui a enfanté 'Essav.

Cependant, nous avons tout de même une responsabilité de faire de notre mieux pour cultiver l'amour de la Torah et du Créateur du monde dans le cœur de nos enfants. Ceci est loin d'être évident et demande beaucoup d'aide du ciel et donc beaucoup de prières.

La parabole semble être une technique adaptée pour des enfants qui sont braqués, et même si cela ne passe pas, contentez-vous d'être un père aimant et bienveillant.

J'entends par là de démontrer au maximum à vos enfants de l'amour et de l'affection de façon inconditionnelle. En cela, vous montrerez un exemple extraordinaire de ce que représente un homme qui est dans la Torah, ce qui leur donnera envie de vous ressembler.

Ne rentrez pas dans le conflit. Il suffit qu'ils connaissent votre opinion de façon claire sans parler systématiquement des sujets qui fâchent.

Kol Touv.

Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avraham TAIEB
Haut de page