"Migdol" dans le Birkat Hamazone

Rédigé le Mercredi 1er Janvier 2014
La question de Anonyme

Chalom,

Je voulais savoir pour quelle raison dans le Birkat Hamazone de Chabbath, des jours de fête et de Roch ‘Hodech, nous disons le mot "Migdol" à la fin de cette prière, à la place de "Magdil" que l’on dit pendant les jours ouvrables ?

La réponse de Rav David HADDAD
Rav David HADDAD
141 réponses

Bonjour,

Parce que "Migdol" porte une connotation de splendeur et de suprématie, contrairement au vocable "Magdil", tel qu'il apparaît dans le verset des Téhilim.

C'est pourquoi, le Chabbath, on emploie la formule "Migdol", car ce jour saint est semblable à un roi en comparaison des jours de semaine (Aboudarham p. 356).

Par ailleurs, le Yalkout Chimoni rapporte que les jours de semaine symbolisent l'exil. C'est pourquoi, nous employons à ce moment la formule "Magdil", parce que nous espérons que la délivrance Divine jaillisse et "s'élève" (du verbe "Ligdol").

Le Chabbath, en revanche, incarne la période des jours du Machia'h, et de ce fait, on utilise alors le terme "Migdol", en évocation de la délivrance qui s'élève comme une "tour fortifiée" ("Midgal Oz") (Yalkout Chimoni Chmouel 164 ; voir Otsar Hatéfilot p. 249, mot-clé "Téfila").

Kol Touv.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav David HADDAD