Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
07:27 : Mise des Téfilines
08:35 : Lever du soleil
13:02 : Heure de milieu du jour
17:28 : Coucher du soleil
18:18 : Tombée de la nuit

Paracha Yitro
Vendredi 21 Janvier 2022 à 17:12
Sortie du Chabbath à 18:24
Afficher le calendrier

Mon fils se marie, mais je suis endeuillée...

Rédigé le Mercredi 13 Mai 2015
La question de Clara S.

Chalom Rav,

J'ai perdu ma mère le 6 mai (elle a été enterré le 8 mai), et mon fils se marie le 8 juin Bé'ézrat Hachem.

J'aurais voulu savoir si je peux assister à la 'Houppa, car il y a de la musique, et au mariage aussi ?

Comment porter mes habits neufs ?

Puis-je aller chez le coiffeur et me faire une couleur ?

Veuillez m'indiquer la marche à suivre.

Les cartes ont été envoyées.

Je vous remercie de votre aide.

La réponse de Rav Avraham GARCIA
Rav Avraham GARCIA
6533 réponses

Chalom Ouvrakha,

Tout d'abord Mazal Tov ! Que ce couple réussisse dans la Torah et les Mitsvot, et vive dans la pureté familiale, Amen.

Puisque vous serez après les Chlochim (trente jours) et qu'il s'agit de votre fils, vous pouvez vous appuyer sur les avis qui vous permettent d'assister au mariage, et si votre absence fait de la peine au(x) marié(s), vous pouvez également assister à la soirée sans avoir besoin de les servir (comme on l'exige pour d'autres cas). Voir Iguérot Moché Yoré Déa, tome 2, 171.

Néanmoins, si vous avez la possibilité de ne pas consommer le repas dans la salle ou de ne pas avoir de place fixe dans la salle, ce serait bien, mais pas obligatoire (voir Zéra' Emet tome 3, 170).

Pour ce qui est des nouveaux habits, vous devez les prêter à une tierce personne qui les mettra pendant une période de deux ou trois jours (Rama Yoré Déa 389, 3).

Pour la coupe des cheveux, j'ai du mal à trouver la réponse dans les écrits puisqu'ils sont généralement couverts, et je ne vois pas de dérogation pour les couper. En revanche, le fait de les coiffer et de les teindre n'est pas inclue dans les interdits de l'endeuillé.

Kol Touv.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avraham GARCIA