Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
04:22 : Mise des Téfilines
05:52 : Lever du soleil
13:55 : Heure de milieu du jour
21:57 : Coucher du soleil
22:58 : Tombée de la nuit

Paracha Houkat
Vendredi 8 Juillet 2022 à 21:36
Sortie du Chabbath à 22:58

Hiloulot du jour
Rabbi Menahem Mendel Schneerson (Loubavitch)
Afficher le calendrier
Vidéo Importante
Torah-Box & vous
Samedi 2 Juillet 2022

Mon grand-père va être incinéré !

Rédigé le Dimanche 27 Mars 2016
La question de Odelia D.

Bonjour,

Malgré tous les efforts de mes parents, seuls religieux de la famille, mon grand-père va être incinéré.

C'était sa dernière volonté, et les membres de ma famille ne veulent pas aller contre. Et surtout, ce sont eux les décisionnaires.

Il veut finir comme sa famille à lui qui est partie dans les camps de concentration, dans les chambres à gaz.

Peut-on faire le deuil normalement dans ce cas-là ?

Quelles sont les Halakhot ?

Merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
31031 réponses

Bonjour,

Il faudrait expliquer aux membres de votre famille que l'enterrement est une obligation d'importance majeure, et que c'est un moyen permettant d'expier une certaine partie des fautes. Voir Dévarim, chapitre 32, verset 43. Il serait bien dommage de manquer une telle opportunité.

L'incinération est une grave interdiction.

Aucun membre de la famille n'a le droit de respecter cette volonté.

Tous ceux qui feront en sorte qu’il soit enterré conformément à la Halakha seront grandement récompensés.

Les proches de votre grand-père, de mémoire bénie, ont subi leur sort contre leur gré, mais lui n'a aucune obligation d'avoir un sort similaire.

D'après certains, les lois du deuil sont en vigueur dès le moment où l’incinération est terminée. Selon d'autres, dès le moment où le flacon est mis en terre, si l'on vous permet d'agir de la sorte.

A ce sujet, voir :

Rav Its'hak El'hanan Spector, question 74,

Mélamed Lého'il [responsa], volume 2- Yoré Déa, question 114, 

Guécher Ha'haïm, volume 2, pages 118-120,

Sridé Ech, volume 2, question 98,

Iguerot Moché, Yoré Déa, volume 4, question 56,

Rav Bakchi Doron dans Torah Chébé'al Pé, volume 39, page 19-31.

'Hachouké 'Hémed sur 'Avoda Zara 62b.

Ce sur quoi il faut mettre l'accent, c'est la récitation du Kaddich durant l'année suivant l'incinération.

C'est un devoir pour vous et un immense mérite pour lui.

Voir 'Haïm Va'hessed, chapitre 11, Halakha 10.

Vous avez le devoir de faire en sorte que les fils [ou, tout au moins, l'un d'entre eux] récitent le Kaddich pour lui octroyer des mérites, tellement indispensables dans une telle situation.

En cas d'impossibilité ou en cas de force majeure, Torah-Box met au service du public un tel dispositif, veuillez nous joindre d'urgence pour cela.

Qu'Hachem vous protège et vous bénisse.

N.B.

Il vous est possible de récupérer les cendres afin de les enterrer dans un cimetière juif, mais dans une parcelle réservée à cela, assez loin des autres tombes.

Ceci, afin que l'on puisse remarquer clairement que l'incinération est une faute très grave.

Les responsables des pompes funèbres vous informeront à ce sujet.

Questions au Rav Dayan (tome 6)

Questions au Rav Dayan (tome 6)

L’équipe Torah-Box est fière de vous présenter le tome 6 de la série “Questions au Rav Dayan”, composé de 350 questions reçues par des Juifs à travers le monde sur le site Torah-Box depuis l’année 2014 à partir de laquelle Rav Gabriel Dayan a commencé à y répondre avec une précision rare et une persévérance de tous les instants.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN