Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Ashburn
06:18 : Mise des Téfilines
07:12 : Lever du soleil
12:24 : Heure de milieu du jour
17:36 : Coucher du soleil
18:16 : Tombée de la nuit

Paracha Yitro
Vendredi 10 Février 2023 à 17:23
Sortie du Chabbath à 18:24
Afficher le calendrier

Mon mari peut-il couper le cordon ombilical ?

Rédigé le Lundi 2 Septembre 2019
La question de Anonyme

Bonjour,

Je suis dans mon neuvième mois de grossesse Baroukh Hachem.

Mon mari n'assistera pas à l'accouchement, mais il aimerait savoir s'il a le droit de couper le cordon ou si cela est interdit ?

Merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
33787 réponses

Bonjour,

1. Au moment de l’accouchement, et même auparavant depuis un certain stade, la femme a le statut de Nidda, donc, il lui est interdit de la toucher [et, donc, de couper le cordon, également]. Otsrot Hatahara, chapitre 11, Halakha 21-23.

2. Il est strictement interdit à un homme d'être l'accoucheur de son épouse ou d'assister à son accouchement.

3. Il doit se tenir en dehors de la pièce ou, en cas de vrai besoin, derrière un rideau. D'après certains décisionnaires, il est permis de se tenir dans la salle d'accouchement en tournant le dos mais à condition d'être certain de ne pas transgresser d'interdiction. Iguerot Moché - Yoré Déa, volume 2, réponse 75, Taharat Habayit, chapitre 12, Halakha 28, Min'hat Its'hak, volume 8, réponse 30, passage 2.

4. C'est, uniquement, en cas de danger que le mari aura le droit d'accoucher sa femme.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Questions au Rav Dayan (tome 5)

Questions au Rav Dayan (tome 5)

L’équipe Torah-Box est fière de vous présenter le tome 5 de la série “Questions au Rav Dayan”, composé de 313 questions reçues par des Juifs à travers le monde sur le site Torah-Box depuis l’année 2014 à partir de laquelle Rav Gabriel Dayan a commencé à y répondre avec une précision rare et une persévérance de tous les instants.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN