Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
05:41 : Mise des Téfilines
06:50 : Lever du soleil
13:54 : Heure de milieu du jour
20:56 : Coucher du soleil
21:45 : Tombée de la nuit

Paracha Réé
Vendredi 26 Août 2022 à 20:27
Sortie du Chabbath à 21:34

Hiloulot du jour
Rav Yaakov Israël Kanievsky (Steipeler)
Afficher le calendrier

Non-juif, comment ne pas transgresser l'interdit de l'idolâtrie ?

Rédigé le Mardi 18 Juillet 2017
La question de Gary C.

Bonjour Rav,

Je suis un non-juif résidant à la Réunion et je souhaite tenir les 7 lois Noa'hides.

Dans 3 semaines, commenceront malheureusement les festivités de Guandi (une fête idolâtre), célébrées par la communauté chinoise.

Ni je ne me prosternerai, ni je n'allumerai d'encens, ni je ne présenterai d'offrandes. Tout mon souhait est de séparer la culture de la communauté chinoise de son culte idolâtre.

A quel niveau doit s'arrêter ma participation ? Ne pas manger, ni boire aux repas ? Ne pas aider à installer les tables ? Ne pas accueillir les participants ? Ne pas être présent du tout ? Où commence l'infraction ?

J'ai besoin de vos réponses.

Merci.

La réponse de Rav Avraham GARCIA
Rav Avraham GARCIA
6865 réponses

Chalom Ouvrakha,

Je suis heureux de constater votre décision.

La réponse est exactement comme vous l'écrivez : vous ne pouvez pas vous prosterner ou offrir d'offrande et encenses etc.

Par contre, vous pouvez participer au repas, accueillir les personnes, et dresser les tables, puisqu'il ne s'agit pas d'un acte de culte et que le non-juif n'a pas d'interdit de poser une embuche devant son prochain non-juif (voir Tossefot 'Avoda Zara fin de la page 15b).

Kol Touv.

Mékorot / Sources : Baalei Tossfot.
Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avraham GARCIA