Notre fils prend notre voiture Chabbath !

Rédigé le Mercredi 11 Décembre 2019
La question de Guy T.

Bonjour,

Nous sommes Chomèr Chabbath, mais notre fils majeur, non.

Il emprunte régulièrement notre voiture, même le Chabbath. Nous ne lui donnons pas l'autorisation, mais ne lui disons rien non plus.

Sommes-nous de ce fait Mé'halel Chabbath ?

Bien à vous, merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
28212 réponses

Bonjour,

1. Ce que fait votre fils n'influe en rien sur votre statut.

2. Si vous craignez qu'il s'emporte et qu'il use de violence, vous n'avez pas l'obligation de le réprimander.

Voir Michna Broura, chapitre 608, passage 7, Séfer Ha'hinoukh, Mitsva 239 et Michepeté Hachalom, chapitre 9, Halakha 18-19, 22-23.

3. L'expérience a prouvé que les paroles douces et les larmes de la maman [et même celles du papa] sont très bénéfiques.

Voir Michepeté Hachalom, chapitre 9, Halakha 20-21.

4. Vous avez l'obligation de prier en sa faveur afin qu'Hachem lui ouvre le cœur.

5. Rabbi Meïr Ba'al Haness avait des voisins très méchants et très mauvais, qui le dérangeaient énormément.

Il priait pour qu’Hachem les fasse disparaître.

Sa femme, Brouria, lui fit remarquer - preuve à l’appui - qu’il ne convient pas d’agir de la sorte - Il faut prier pour que le Yétser Hara’ les quitte.

Il décida, donc, de prier en leur faveur afin qu’ils fassent Techouva et … ils firent Téchouva.

Voir Talmud Brakhot 10a.

6. La prière a une puissance exceptionnelle. Elle a le pouvoir de briser toutes les barrières séparant l'homme de Son créateur.

Voir Talmud Brakhot 6b.

Nous allons, également, prier pour votre fils, même si nous ne connaissons pas son prénom.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN