Aujourd'hui à Paris
04:32 : Mise des Téfilines
05:59 : Lever du soleil
13:56 : Heure de milieu du jour
21:53 : Coucher du soleil
22:52 : Tombée de la nuit

Paracha Pin'has
Vendredi 10 Juillet 2020 à 21:35
Sortie du Chabbath à 22:56
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Nous avons nommé notre fille "Nora"

Rédigé le Mardi 12 Janvier 2016
La question de Olivier G.

Bonjour Rav,

Ma femme et moi avons prénommé notre petite fille "Nora", en sachant qu'il signifie "feu" ou "redoutable" en hébreu.

Ce prénom ne fait-il pas partie des prénoms dits "interdits" ?

Nous n'avions pas non plus songé à l'homophonie de Nora en arabe...

Avec nos vifs remerciements.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
21002 réponses

Bonjour,

Tout d'abord, un immense Mazal Tov pour la naissance de votre fille.

Que vous puissiez vous en occuper et la faire grandir dans la joie et le bonheur.

Puisque vous êtes attentif, vous méritez une très jolie histoire [Voir Mayan Hachavoua, Bamidbar, page 340].

Rabbi 'Haïm David Azoulay, le 'Hida, a écrit 68 livres. Tous ont été édités à l'exception de trois : 1. Or Haganouz, 2. Hè'lèm Davar, 3. 'Hadré Batène.

Savez-vous pourquoi ?

Or Haganouz se traduit "La lumière cachée".

Hè'lèm Davar signifie : "La chose oubliée".

'Hadré Batène a comme signification "Les profondeurs insondables".

Le point commun des trois titres : passé sous silence, que l'on ne rencontre pas, invisible...

D'où l'importance et l'influence déterminante d'un nom.

Vous vous êtes adressé à notre service, je me permets, donc, de vous dire la vérité, toute la vérité, et que la vérité.

Le prénom Nora est très déconseillé. C'est l'un des qualificatifs réservés à Hachem et il s'apparente à "Noura", feu en araméen...

Le Rav 'Haïm Kaniewski ne sera pas content d'entendre qu'un tel prénom est attribué à une fille.

Vous pouvez ajouter un préfixe et transformer le prénom en Ménorah. Ce sera déjà bien mieux.

Vous pouvez également lui attribuer le prénom Noa. C'était une grande Tsadékèt. Elle est mentionnée à plusieurs fois dans la Torah. Voir Bamidbar, chapitre 26, verset 33, chapitre 27, verset 1 et chapitre 36, verset 11.

Pour le bien de votre fille, il ne faut pas lui attribuer un prénom inventé ou ne figurant pas dans les écrits de nos maîtres.

Ceci est à éviter à tout prix. Voir Chémot Baarets, page 56.

Ci-dessous, quelques suggestions :

- Avichag,

- Avital,

- Aviya,

- Avigaïl,

- Elichéva,

- Esther,

- Guila,

- Brakha,

- Osnat,

- Ephrat,

- Dévorah,

- Brourya,

- 'Hagit,

- Hadassa,

- Yokhéved,

- Yéhoudit,

- Milka,

- Malka,

- Batya,

- Mikhal,

- Myriam,

- Mérav,

- Naama,

- Naomie,

- Tsipora,

- Rivka,

- Margalith,

- Ruth,

- Tirtsa,

- Chifra,

- Sarah,

- Tamar.

Qu'Hachem vous protège et vous bénisse.

N.B.

Si votre soif n'est pas étanchée, je pourrai vous proposer d'autres prénoms.

MAZAL TOV !!!

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN