Logo Torah-Box

Odeur de fumier, puis-je manger dans la Soucca ?

Rédigé le Jeudi 8 Octobre 2020
La question de Réouven C.

Kvod Harav,

Ce matin, il semble que les agriculteurs qui ont des champs pas loin de notre quartier ont eu la bonne idée de répandre du fumier, pendant la fête de Souccot.

Vu que l'odeur du fumier, bien que désagréable, n'est pas vraiment une odeur d'ordures ou d'excréments, mais plutôt une odeur de vache ou de ferme, est-il possible de manger et donc de faire les Brakhot dans la Soucca ou est-ce un cas de force majeure qui nous oblige à manger à la maison ?

Merci par avance.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
39027 réponses

Bonjour,

Si l'odeur est vraiment insupportable et qu'il n'est pas possible de l'empêcher de pénétrer dans la Soucca, vous n'êtes plus tenu de consommer votre repas dans la Soucca.

Voir Michna Broura, chapitre 630, passage 4, Halikhot Chlomo, volume 2, pages 168-169.

Cependant, il est permis de vaporiser du parfum [atomiseurs à parfum, etc.] dans l'air afin de pouvoir dissimuler l'odeur dérangeante. Ainsi, vous pourrez rester dans la Soucca et réciter les différentes Brakhot.

Il est permis d'agir de la sorte durant Chabbath et Yom Tov.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Mékorot / Sources : Michna Beroura, Halikhot Chlomo.
La Pureté d'Israël (du 'Hafets 'Haim)

La Pureté d'Israël (du 'Hafets 'Haim)

Traduction du livre original « Taharat Israël » du 'Hafets 'Haïm sur la valeur fondamentale du Mikvé au sein de la cellule familiale.

acheter ce livre télécharger sur iTunes

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN