Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
07:08 : Mise des Téfilines
08:16 : Lever du soleil
12:38 : Heure de milieu du jour
16:59 : Coucher du soleil
17:49 : Tombée de la nuit

Paracha Vayétsé
Vendredi 2 Décembre 2022 à 16:37
Sortie du Chabbath à 17:49
Afficher le calendrier

Ordre de priorité entre un fruit "Chéhé'héyanou" et un autre fruit

Rédigé le Mardi 8 Septembre 2020
La question de Anonyme

Likhvod Harav,

Les fruits d'Eretz Israël ont préséance sur les autres fruits, mais entre un fruit d'Eretz Israël et un fruit sur lequel je vais dire la Brakha de "Chéhé'héyanou", lequel a la préséance ?

Par exemple entre une olive et une mangue sur laquelle je dois dire "Chéhé'héyanou".

Idem entre deux fruits d'Eretz Israël, s'il y en a un sur lequel je dois dire "Chéhé'héyanou", qui a la préséance, selon l'ordre du verset ou le fruit "Chéhé'héyanou" ?

Par exemple une olive et une figue sur laquelle je vais dire "Chéhé'héyanou".

Merci et bonne journée.

La réponse de Rav Avraham GARCIA
Rav Avraham GARCIA
7045 réponses

Chalom Ouvrakha,

Lorsque nous avons deux fruits simples, comme une pomme et une poire par exemple, on devra toujours devancer le fruit sur lequel on dira Chéhé'héyanou, car la Brakha de Chéhé'héyanou devance toujours même le fruit préféré ['Haviv].

En revanche, si nous avons le choix entre un fruit d'Erets Israël et un autre fruit, sur lequel on devra dire Chéhé'héyanou, le fuit d'Erets Israël passera avant [Chraga Haméir 6-4].

Curieusement, votre dernier cas - avec deux fruits d'Israël - n'est pas écrit explicitement, mais il semblerait que l'on puisse devancer le fruit sur lequel on dira Chéhé'héyanou, bien que l'ordre ne soit pas respecté [voir Choul'han 'Aroukh 211-1 et 2].

Dans ce dernier cas, certains conseillent de sortir le fruit sur lequel on ne dira pas Chéhé'héyanou [voir Techouvot Véhanhagot tome 3-163] pour pouvoir devancer l'autre fruit.

Kol Touv.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avraham GARCIA