Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
04:45 : Mise des Téfilines
06:05 : Lever du soleil
13:47 : Heure de milieu du jour
21:29 : Coucher du soleil
22:25 : Tombée de la nuit

Paracha Béhar
Vendredi 20 Mai 2022 à 21:14
Sortie du Chabbath à 22:34
Afficher le calendrier

Parties communes et voisins qui ne respectent pas la Chemita

Rédigé le Mardi 16 Septembre 2014
La question de Anonyme

Chalom Rav,

Cela pose-t-il problème que nos voisins non-pratiquants ne soient pas prêts à respecter la Chemita dans les parties communes de l'immeuble ?

Si oui, comment agir ?

Merci beaucoup.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
30482 réponses

Chalom,

La problématique de cette situation est la suivante :

De nombreux décisionnaires pensent que l'interdiction de travailler la terre durant la Chemita ne repose pas uniquement sur la personne qui réalise le travail mais également sur le propriétaire de la terre. Donc, si certains des copropriétaires ne respectant pas les Mitsvot louent les services d'un jardinier pour faire des travaux interdits dans les parties communes, cela pose un problème pour ceux qui voudraient respecter la Chemita : ils devraient s'y opposer afin de ne transgresser aucun interdit.

La démarche à suivre est la suivante :

- A l'approche de la Chemita, faire en sorte que l'un des copropriétaires respectant les Mitsvot soit responsable des interventions sur les parties communes. Ainsi, il pourra agir conformément à la Halakha sans porter atteinte aux plantations. Si cela n'est pas possible...,

- Essayer de convaincre les voisins : parler avec douceur et utiliser les mots les plus appropriés pour produire l'effet souhaité. La plupart du temps, il ne sert à rien d'exposer crûment ses griefs à celui qui a de mauvaises intentions ou qui a mal agi. Il vaut mieux exprimer progressivement ses critiques pour l'amener en douceur à reconnaître la vérité. Si les voisins ne sont pas encore convaincus...,

- Demander aux responsables que les charges mensuelles des copropriétaires respectant les Mitsvot ne soient pas utilisées pour les travaux interdits mais à d'autres fins [électricité, nettoyage, etc.],

- D'après certains décisionnaires, chacun des copropriétaires respectant la Chemita doit renoncer à son droit de propriété sur les parties communes cultivées, devant trois personnes.

Kol Touv.

Questions au Rav Dayan (tome 5)

Questions au Rav Dayan (tome 5)

L’équipe Torah-Box est fière de vous présenter le tome 5 de la série “Questions au Rav Dayan”, composé de 313 questions reçues par des Juifs à travers le monde sur le site Torah-Box depuis l’année 2014 à partir de laquelle Rav Gabriel Dayan a commencé à y répondre avec une précision rare et une persévérance de tous les instants.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN