Aujourd'hui à Paris
05:31 : Mise des Téfilines
06:42 : Lever du soleil
13:55 : Heure de milieu du jour
21:07 : Coucher du soleil
21:57 : Tombée de la nuit

Paracha Réé
Vendredi 14 Août 2020 à 20:49
Sortie du Chabbath à 21:58
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Pas de Matsa Chemoura à cause du coronavirus !

Rédigé le Mercredi 1er Avril 2020
La question de Maximilien T.

Bonjour et Chavou'a Tov,

En France et confiné, j'ai des questions par rapport au Séder de Pessa'h que je passerai a priori seul :

J'ai de la Matsa de la marque "La Bienfaisante", néanmoins, celle-ci n'est pas Chemoura.

Il m'est impossible, en respectant les consignes du gouvernement, d'acquérir de la Matsa Chemoura. Le commerce Cachère en ligne est totalement bloqué me concernant (sites en rupture de stock, ou ne livrant plus pour une durée indéterminée).

Je pense demander aux 'Habad, mais même eux, à mon avis, ne peuvent pas faire grand-chose.

Dans une telle situation, que faire pour la Matsa ? Peut-on, dans un tel cas, faire le Séder sur de la Matsa non-Chemoura ?

Si tant est que j'arrive à acquérir de la Matsa Chemoura et que je ne peux en avoir 6 (3 pour chacun des deux Sédarim), puis-je, par exemple, utiliser 3 Matsot dans le premier Séder, n'en consommer qu'une, puis, le lendemain, utiliser les deux que je n'ai pas consommées + une autre ? Ou les Matsot doivent impérativement être différentes à chaque Séder ?

Bon courage compte tenu de la situation !

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
21614 réponses

Bonjour,

1. Si l’on ne possède pas de Matsa Chemoura, on ne récitera pas la Brakha ‘Al Akhilat Matsa.

Si l’on ne possède pas de Matsa Chemoura et qu’il n’est vraiment pas possible de s’en procurer, il est permis d’utiliser de la Matsa non Chemoura [si elle est Cachère Lépessah] pour le soir du Séder et de réciter la Brakha Hamotsi Lé’hèm Mine Haaretsmais on ne récitera pas la Brakha ‘Al Akhilat Matsa.

Voir Choul'han ‘Aroukh, chapitre 453, fin de la Halakha 4 et Michna Broura, passage 24.

Il va sans dire que la fabrication de la Matsa doit être supervisée par une autorité rabbinique assurant qu’elle n’est pas ‘Hamets.

2. Que signifie Matsa Chemoura ?

Le terme Chemoura est, en fait, un concept. Il englobe toute fabrication de Matsa surveillée avec « l’intention qu’elle soit utilisée pour la Mitsva de consommer de la Matsa le soir du Séder ».

D’après certains de nos maîtres, si l’on a pensé « qu’elle sera utilisée durant la fête de Pessa'h, cela est suffisant ».

Voir Choul'han ‘Aroukh Harav, chapitre 453, Halakha 14, Haséder Héa’roukh, volume 1, chapitre 1, Halakha 21, Mo'adim Ouzmanim, volume 7, réponse 170.

3. A partir de quelle étape faut-il avoir la pensée précitée ?

A priori, c’est à partir de la récolte du blé. En cas de besoin, on peut se suffire d’un blé surveillé depuis la mouture. D’après certains, depuis le moment où l’on mélange l’eau à la farine, cela est suffisant.

Voir Choul'han ‘Aroukh, chapitre 453, Halakha 4.

4. En ce qui concerne la Matsa que vous possédez :

Si vous pensez qu’elle n’est pas Chemoura, vous la consommerez et vous réciterez uniquement la Brakha Hamotsi Lé’hèm Mine Haarets.

Réponse à votre dernière question : étant donné que vous serez seul, vous laisserez une Matsa entière pour le second Séder et vous compléterez avec les autres Matsot que vous possédez.

Le premier soir : les deux Matsot supérieures seront Chemoura et la troisième, vous la choisirez parmi les autres Matsot que vous possédez.

Le second soir : la Matsa supérieure sera Chemoura et les deux du dessous, vous les choisirez parmi les autres Matsot que vous possédez.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN