Pessa'h : je ne mange pas de sucre mais ma femme ne me suit pas !

Rédigé le Dimanche 4 Avril 2021
La question de Sim M.

Bonjour Rav,

Depuis toujours, je ne prends pas du sucre à Pessa'h et continue à le faire.

Seulement voilà, mon épouse ne se conforme pas à ma tradition et donne les produits Cachères à base de sucre à nos enfants. Je suis vraiment contrarié.

Que dois-je penser de cette situation et que faire ?

Merci Rav pour votre réponse.

Kol Touv.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
28263 réponses

Bonjour,

Premier volet

A partir du mariage, la femme adopte les coutumes du mari même si, durant sa jeunesse, elle avait d'autres habitudes, et elle n'a aucunement besoin de procéder à une Hatarat Nédarim.

Tachebets, volume 3, réponse 179, Iguerot Moché, Even Haézer, volume 4, réponse 100, passage 4, Techouvot Véhanhagot, volume 1, réponse 304, Chraga Haméir, volume 7, réponse 138, Or’hot Rabbénou, volume 2, page 87, Iguerot Moché, Ora’h ‘Haïm, volume 1, réponse 158, Iguerot Moché, Even Haézer, volume 1, réponse 59, Min’hat Its’hak, volume 4, réponse 83, Yabi'a Omer, volume 5, Ora’h 'Haïm, réponse 37, passage 4, Kol Nidré [édition 5768], chapitre 77, Siddour Pessa'h Kéhilkhato, volume 1, chapitre 16, Halakha 13, Pisské Techouvot, chapitre 468, passage 11, Haggada 'Hazon Ovadia, page 50, Halakha Chel Pessa'h, volume 1, page 105-106, note 75.

Second volet

Lorsque la femme n'est pas pleinement consciente de ses obligations envers son mari, ce dernier doit faire preuve de compréhension et, surtout, de patience. Il est fort possible qu'elle ignore l'importance de ce qui est dit dans le premier volet ou qu'elle ait des arguments sérieux, rationnels ou crédibles.

Troisième volet

Parfois, le papa pourrait faire preuve d'indulgence, car la maman ressent certaines difficultés lorsqu'il s'agit de donner à manger aux enfants. Donc, s'il est possible d'acheter du sucre bénéficiant d'une excellente surveillance, les choses pourraient être à revoir.

Quatrième volet

En attendant de contacter [de vive voix] un Rav, il faut savoir que tout faire pour le Chalom [paix] est une Mitsva d'une importance infiniment plus grande que la non consommation de sucre durant Pessa'h. Avot, chapitre 1, Michna 18, Talmud Yébamot 65b et Talmud Yérouchalmi - Pessa'him, chapitre 3, Halakha 7.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN