Logo Torah-Box

Pessa'h lors du troisième Temple

Rédigé le Vendredi 7 Avril 2017
La question de Avner N.

Bonjour Rav,

Comment ferons-nous lorsque nous célébrerons Pess'ah dans le troisième Beth Hamikdach ?

Comment les Cohanim pourront-ils égorger et brûler des milliers d'agneaux pour les millions de Juifs du monde entier dans un espace aussi restreint que le parvis du Temple, et dans un temps aussi restreint que l'après-midi de la veille de la Pâques juive ?

Et comment tous les Juifs du monde pourront-ils résider à Yérouchalayim pour consommer l'agneau le soir de Pessa'h ?

Merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
38848 réponses

Bonjour,

La réponse à votre question se trouve dans le Talmud Pessa’him 64b :

A une certaine époque, il n’y avait pas moins de 12 millions de personnes à Yérouchalayim à l’époque de Pessa’h.

Explications :

Le roi Agripass s’est adressé à l’un des Cohanim qui se trouvait dans le Beth Hamikdach afin de lui indiquer le nombre de juifs se trouvant en Israël.

Le Cohen compta les sacrifices offerts la veille de Pessa’h.

Il préleva un rein de chaque bête et le mit de côté.

A la fin de la journée, on décompta 1.200.000 reins. Donc, 1.200.000 bêtes. En toutes lettres : Un million deux cent milles bêtes.

Tenez-vous bien, le calcul n’est pas terminé :

Chaque bête était offerte en association avec au moins 10 personnes.

Donc, il y avait au moins 12.000.000 de personnes. En toutes lettres : douze millions de personnes !

Quelques instants, le calcul se poursuit :

Selon le Midrash Rabba, chapitre 1, passage 2 sur Méguilat Ekha, il y avait parfois 40 ou 50 personnes associées pour chaque bête.

Donc : 1.200.000 x 50 = 60.000.000 de personnes. En toutes lettres : soixante millions de personnes.

Encore un instant, asseyez-vous :

Selon l’avis de Bar Kappara, rapporté dans ce Midrash, on arrivait, parfois, à 100 personnes par bête :

Donc : 1.200.000 x 100 = 120.000.000 de personnes. En toutes lettres : cent vingt millions de personnes !

Voir Rav Hillel Brisk dans Hahallel Béhakravat Korban Pessa'h, pages 3-5.

Dans le Beth Hamikdach, l’un des 10 miracles qui se produisaient en faveur de nos ancêtres est le suivant :

« Personne ne disait à son prochain : "Je suis trop à l’étroit pour passer la nuit à Yérouchalayim". » Pirké Avot, chapitre 5, Michna 5.

Même lorsqu’il y avait des millions de personnes !

Nos ennemis devraient étudier ce Midrash afin qu’il leur soit facile de tracer les limites de Jérusalem !

Lorsque tout le peuple juif respectera scrupuleusement toutes les Mitsvot de notre sainte Torah, Machia’h viendra et tous les peuples de la terre y verront clair. Amen !

En ce qui concerne votre question :

S’il en est ainsi dans le second Beth Hamikdach, à plus forte raison qu’il en sera de même [si ce n’est plus] lorsque Machia’h viendra.

Je suis à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

A'hat Chaalti 3

A'hat Chaalti 3

Tome 3 d'un Best-seller en Israël ! Une compilation de problématiques du quotidien soumises au Rav Zylberstein. Le lecteur est mis à contribution afin de trouver la réponse selon la loi juive.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN