Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
05:27 : Mise des Téfilines
06:39 : Lever du soleil
13:56 : Heure de milieu du jour
21:11 : Coucher du soleil
22:02 : Tombée de la nuit

Paracha Vaet'hanane
Vendredi 12 Août 2022 à 20:53
Sortie du Chabbath à 22:03

Hiloulot du jour
Rav Amram Ben Diwan
Afficher le calendrier

Peut-on garder les chaussures d'un défunt ?

Rédigé le Mercredi 30 Décembre 2020
La question de Anonyme

Bonjour Rav,

J’ai perdu mon père il y a un mois et demi.

Nous avons jeté les chaussures/pantoufles qu’il avait dans sa chambre d’hôpital avant son départ de ce monde.

Il reste encore des paires de chaussures chez nous que nous n’arrivons pas à jeter, car trop difficile émotionnellement.

Pouvons-nous les garder encore un peu avant de nous sentir prêts à les jeter ou bien cela peut causer une douleur à sa Néchama (âme) ?

Merci de votre réponse.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
31584 réponses

Bonjour,

Les chaussures dont vous êtes en possession n'ont pas besoin d'être jetées. Il est absolument possible de les porter ou de les donner à des personnes nécessiteuses.

C'est uniquement les chaussures qu'il portait au moment du décès qui sont concernées par une restriction. D'après certains : également les chaussures qu'il portait durant sa maladie. Voir Yabi'a Omer, volume 3, Yoré Déa, réponse 5 et Chmirat Hagouf Véhanéfech, volume 1, chapitre 71, note 5.

Quoi qu'il en soit, le fait de les conserver n'est absolument pas interdit.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Questions au Rav Dayan (tome 5)

Questions au Rav Dayan (tome 5)

L’équipe Torah-Box est fière de vous présenter le tome 5 de la série “Questions au Rav Dayan”, composé de 313 questions reçues par des Juifs à travers le monde sur le site Torah-Box depuis l’année 2014 à partir de laquelle Rav Gabriel Dayan a commencé à y répondre avec une précision rare et une persévérance de tous les instants.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN