Aujourd'hui à Paris
07:28 : Mise des Téfilines
08:35 : Lever du soleil
13:01 : Heure de milieu du jour
17:28 : Coucher du soleil
18:17 : Tombée de la nuit

Paracha Vaéra
Vendredi 24 Janvier 2020 à 17:16
Sortie du Chabbath à 18:27

Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Pourquoi Chéé’héyanou pour un vêtement neuf ?

Rédigé le Mardi 28 Janvier 2014
La question de Anonyme

De nos jours, pourquoi a-t-on pris l’habitude de réciter la bénédiction de Chéé’héyanou lors du port d’un vêtement neuf, ou de la consommation d’un fruit en sa primeur alors que le Choul’han Aroukh préconise de la réciter à l’achat d’un vêtement neuf ou à la vue d’un fruit en sa primeur ?

La réponse de Rav David HADDAD
Rav David HADDAD
135 réponses

A l’époque du Choul’han Aroukh, l’acquisition d’un vêtement neuf ou la vue d’un fruit en sa primeur donnaient lieu à un fort sentiment de joie.

Aujourd’hui où notre sensibilité s’est émoussée, ce n’est que le port du vêtement ou la consommation du fruit qui nous procurent un véritable plaisir.

C’est la raison pour laquelle nous récitons la bénédiction à cette occasion (Choul’han Aroukh 223, 4 ; Kaf Ha’Haïm ad loc. alinéa 30 pour l’explication de la différence de mentalité entre les deux époques ; Chiouré HaRachal tome I, p. 256).

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav David HADDAD
Projet dédié par un généreux donateur