Logo Torah-Box

Pourquoi circoncire un enfant sans lui demander son avis ?

Rédigé le Mercredi 31 Mai 2023
La question de Anonyme

Bonjour,

Pourquoi circoncire un enfant de manière irréversible, sans lui demander son avis ?

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
37862 réponses

Bonjour,

Nous pratiquons la Brit-Mila dès les premiers instants possibles - à partir du huitième jour - afin de marquer le corps de l'enfant du signe de l'alliance [Béréchit 17, verset 11] - scellant son statut de serviteur de D.ieu.

De même que son âme est particulière, ainsi son corps doit-il être différent.

Nous ne demandons pas l'avis de l'enfant, certes, mais c'est du fait que nous sommes convaincus de la véracité de notre Emouna [foi en D.ieu]. Donc, pour empêcher tout risque d'éloignement et la moindre mauvaise influence extérieure, nous le protégeons en le marquant, dès que possible, d'une manière indélébile.

Nous ne lui laissons pas le choix ! Il risquerait fort d'être attiré ou de se tromper à la vue du monde extérieur et des tentations qui courent les rues et qui apparaissent sur les écrans.

Il va sans dire que l'éducation spirituelle se fera agréablement et d'une manière séduisante et charmante. Mais dès ses premiers instants ici bas, avant même qu'il ne puisse ouvrir les yeux, dirigeons-le dans la bonne direction.

Lorsque nous avons reçu la Torah, Hachem a élevé le mont Sinaï au dessus de nos têtes et a dit : "Si vous acceptez la Torah, tant mieux ! Si non, Je lâche ce que J'ai en mains et vous serez tous ensevelis sous terre." Talmud Chabbath 88a, 'Avoda Zara 2b.

Est-ce là une manière d'offrir un cadeau à son prochain ?

Bien évidemment, non !

Le Maharal et Méchèkh 'Hokhma [Chémot 19, verset 17] expliquent :

Ce qui suit est une combinaison de leurs explications :

En fait, la montagne n'était pas au dessus de leur tête. Il s'agit d'une image.

Hachem a tellement bien présenté la Torah, que le peuple se sentait obligé de l'accepter. Ils en perçurent l'essence profonde et ressentirent qu'il s'agissait d'un oxygène vital, indispensable, incontournable et inévitable.

Pourquoi ne devrait-on pas léguer ce grand trésor à nos enfants ? Pourquoi les laisser "choisir", au risque de les voir se laisser entraîner par des renards à la langue de vipère. En tant que parents, nous avons l'obligation de vouloir pour eux le meilleur, n'est-ce pas ?

Eh bien, proposons-leur le meilleur :

Dès le huitième jour suivant la naissance, dès que le danger disparaît - c'est l'une des explications donné au chiffre 8 [*]; par le biais de la Brit Mila, nous leur indiquons la marche à suivre, et, par le biais du morceau de chair retranché, nous leur ouvrons la porte et nous leur faisons connaître Celui qu'ils doivent servir et Celui à Qui nous devons toute notre reconnaissance.

Certains ne sont pas encore convaincus qu'il s'agit du meilleur ; nous, nous en sommes convaincus !

Tout n'est pas dit à ce sujet !

[*] https://www.torah-box.com/question/pourquoi-attendre-8-jours-pour-la-brit-mila_26559.html

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Questions au Rav Dayan (tome 5)

Questions au Rav Dayan (tome 5)

Ces questions, vous vous les êtes posées un jour, ou vous vous les poserez dans l’avenir…

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN