Aujourd'hui à Paris
06:42 : Mise des Téfilines
07:43 : Lever du soleil
13:04 : Heure de milieu du jour
18:25 : Coucher du soleil
19:10 : Tombée de la nuit

Paracha Terouma
Vendredi 28 Février 2020 à 18:13
Sortie du Chabbath à 19:21


Hiloulot du jour
Rav Nathan Tsvi Finkel (Saba De Slabodka)
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Pourquoi les Ashkénazes disent "Baroukh Chem..." après la pose des Téfilines de la tête ?

Rédigé le Lundi 8 Juillet 2019
La question de Naphtali F.

Bonjour,

Pourquoi un Ashkénaze doit dire "Baroukh Chem Kévod Malkhouto Lé'olam Va'èd" après avoir dit la Brakha sur les Téfilines de la tête ?

J'ai vu que c'était parce qu'on prend en considération les avis disant qu'il ne faut pas dire cette Brakha, mais si on prend en compte ces avis et qu'on craint une Brakha Lévatala (bénédiction en vain), pourquoi tout simplement ne pas réciter la Brakha, comme la coutume Séfarade ?

Si on considère qu'il faut faire la Brakha sur les Téfilines de la tête, c'est donc qu'on considère que la Halakha est comme telle et il n'y a donc pas besoin de craindre les autres avis.

Merci d'avance pour votre réponse.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
18471 réponses

Bonjour,

Votre question a été soulevée par de très nombreux décisionnaires.

Je vous félicite d'avoir mérité une étincelle de leur génie.

En fait, selon les décisionnaires Ashkénazes, la Halakha est claire : il faut, également, réciter une Brakha avant la pose des Téfilines de la tête, comme le pense Rabbénou Tam.

Donc, selon les Ashkénazes, il n’y a aucun doute à ce sujet et il n’est absolument pas obligatoire de dire : Baroukh Chème Kevod Malkhouto Lé'olam Va'ède.

Cependant, d’après certains décisionnaires, étant donné qu’il existe une discussion à ce sujet, il est BIEN de dire Baroukh Chème …

Voir Choul'han ‘Aroukh - Ora’h ‘Haïm, chapitre 25, fin de la Halakha 5 et Michna Broura, passages 21, 31.

Il est à noter que selon le Levouch [Rabbi Mordekhaï Yaffe / 1530-1612], il n’est absolument pas nécessaire de dire Baroukh Chème… pour ne pas que l’on puisse croire qu’il soit possible d’agir de la sorte pour toute autre Brakha [réciter une Brakha lorsque l’on a un doute et dire Baroukh Chème…]. Voir Eliya Rabba [Rabbi Elyahou Wolf Chapira], passage 10.

Selon l’auteur du ‘Arokh Hachoul’han [Rabbi Ye’hiel Mikhel Halévi Epsteïn / 1829-1908], la raison pour laquelle il faut dire Baroukh Chème… n’est absolument pas du fait que l’on craigne une Brakha en vain.

C’est, « tout simplement », une louange mettant en évidence notre volonté que l’attachement avec Hachem soit pour l’infini, et, ce, comme nous le souhaitons après avoir récité la première phrase du Chéma’.

Voir ‘Aroukh Hachoul’han, chapitre 25, Halakha 12-13.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN
Projet dédié par un généreux donateur