Aujourd'hui à Paris
04:30 : Mise des Téfilines
05:58 : Lever du soleil
13:56 : Heure de milieu du jour
21:53 : Coucher du soleil
22:53 : Tombée de la nuit

Paracha Pin'has
Vendredi 10 Juillet 2020 à 21:35
Sortie du Chabbath à 22:56
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Pourquoi les conversions sont facilitées ?

Rédigé le Mardi 21 Juin 2016
La question de Jocelyne A.

Bonjour Rav,

Pourquoi, de nos jours, les conversions sont-elles si nombreuses, faites rapidement, et facilement acceptées ? Sont-elles vraiment faites correctement ?

Nous devrions nous poser la question à savoir pourquoi y a-t-il autant de massacres et de guerres dans ce monde !

Les personnes qui s'occupent des conversions devraient mettre un frein à tout cela et cesser de convertir n'importe qui. Ne dit-on pas que le mal peut revêtir tous les visages ?!

Comme vous l'avez compris, je suis contre les conversions qui se font de nos jours, à notre époque.

Merci.

La réponse de Rav Avraham GARCIA
Rav Avraham GARCIA
4922 réponses

Chalom Ouvrakha,

Le Talmud (Yébamot 109b) nous enseigne effectivement que des malheurs à répétition s'abattront sur ceux qui acceptent les convertis.

Mais, tout d'abord, on peut déduire de cet enseignement que ce ne sont que ceux qui pratiquent ces conversions qui sont visés, et pas les autres innocents de cette époque.

De plus, les commentateurs nous expliquent (Rav Yossef Perle sur le Rassag Mitsva 19) qu'il est question de personnes qui dissuadent les Goyim de se convertir ou qui les convertissent rapidement et de manière superficielle. Voir Tossafot sur place.

Mais, lorsque la conversion est effectuée comme il se doit, il y a une Mitsva, c'est-à-dire un ordre de la Torah, d'accepter la personne qui vient se convertir, comme nous l'écrit le Raavad (à la fin du Cha'ar Hatevila dans son livre Ba'alé Hanéfech), en nous faisant remarquer que le Beth-Din dit la Brakha lors de la conversion d'un enfant "Acher Kidéchanou ... Vétsivanou etc." ("Il nous a ordonné"), c'est-à-dire qu'il y a un ordre de la Torah de recevoir les personnes qui désirent réellement se convertir.

D'où vient cette obligation ? Le Raavad répond d'Avraham Avinou (Parachat Lekh Lékha 12-5), sur lequel la Torah nous écrit qu'il a "fait des personnes" ("Hanéfech Acher 'Assou"), c'est-à-dire qu'Avraham a converti certains des habitants de 'Haran.

D'autres nous disent que cette Mitsva découle de l'obligation d'aimer le converti (Zohar Arakia du Rachbats Mitsva 40).

Enfin, d'autres nous disent que l'on accomplit la Mitsva d'aimer Hachem en acceptant les convertis (Sifri Parachat Vaét'hanan Piska 7).

Les Tossafot sur place (Yébamot 209b) nous soulignent bien qu'il ne faut pas oublier qu'Avraham, Its'hak et Ya'acov ont été punis parce qu'ils avaient refusé la conversion de Timna (voir Sanhédrin 99b). En effet, si nous voyons que la personne fournit des efforts pour sa conversion, nous jugerons bien, et peut-être que cela sera un devoir d'accepter sa conversion.

Baroukh Hachem, il y a des tribunaux religieux et orthodoxes qui réalisent leur tâche selon les critères bien précis et stricts de la Halakha. Bien entendu, il se peut qu'une personne ait réussi à duper les Dayanim (juges rabbiniques), ou, qu'une fois convertie, la personne regrette et se rétracte malgré les avertissements donnés par ces mêmes Dayanim etc., mais en règle générale, il ne devrait pas y avoir de problème.

Vous faites peut-être allusion aux libéraux et aux conservateurs, et dans ce cas-là, je suis à 100% d'accord avec vous... Combattons ensemble !

Kol Touv.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avraham GARCIA