Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
07:26 : Mise des Téfilines
08:33 : Lever du soleil
13:02 : Heure de milieu du jour
17:32 : Coucher du soleil
18:21 : Tombée de la nuit

Paracha Michpatim
Vendredi 28 Janvier 2022 à 17:23
Sortie du Chabbath à 18:34

Hiloulot du jour
Rav Ovadiah Hadayah
Afficher le calendrier

Pourquoi les dérivés des "Mélakhot" sont interdits Chabbath ?

Rédigé le Jeudi 24 Décembre 2020
La question de Anonyme

Chalom Rav,

Ma question se rapporte aux 39 travaux interdits le Chabbath.

Chacun d'entre eux a des travaux dérivés qui sont aussi interdits par la Torah.

J'aimerais avoir quelques explications par rapport à ces dérivés, comme par exemple savoir s'ils étaient interdits parce qu'ils entraient aussi dans la construction du Michkan ou si l'interdiction venait plutôt du fait qu'ils ressemblaient aux 39 travaux originaux ?

Mille mercis.

La réponse de Rav Chalom GUENOUN
Rav Chalom GUENOUN
242 réponses

Bonjour à vous,

Les Avot Mélakhot étaient les travaux réalisés dans le Michkan.

Concernant la définition des Toladot, la Guémara dans Baba Kama (page 2) enseigne : « Les travaux qui étaient importants au sein du Michkan étaient appelés Av, tandis que ceux qui n’étaient pas important au Michkan étaient appelés Tolada. »

Les Tossefot dans Baba Kama rapportent qu’il y a deux façons de lire ce passage. D’après la première lecture, seuls les travaux importants étaient appelés Avot, mais ceux qui n’étaient pas importants, bien qu’ils furent dans le Michkan, n’étaient que des Toladot (voir Maharam Baba Kama p. 2).

Dans sa seconde lecture, les Tossefot disent qu’il fallait deux choses pour être considéré Av : être important et être au Michkan. Si l’une des deux conditions manquaient, c’était une Tolada.

Les Tossefot dans Chabbath (page 96) proposent une troisième lecture : seuls les Avot se trouvant dans le Michkan étaient considérés Avot, les Toladot n’y étaient pas.

Il y a donc deux façons de classifier l’interdit d’une Tolada : son manque d’importance ou son absence du Michkan (les Tossefot dans Chabbath font des deux lectures de Tossefot dans Baba Kama une seule et même lecture).

Quel est le point de dissension entre ces deux approches ?

Le premier axe de compréhension part du Av, et cherche à en comprendre l’essence. Une fois la nature de son interdit bien cernée, les Sages ont ensuite déduit par analogie des actions similaires, les Toladot, qui n’étaient pas aussi importantes que leur Avot, mais sensiblement similaires (parfois même présentes côte à côte dans le Michkan).

L’autre approche commence par les Toladot elles-mêmes, et leur importance justifie à elle seule leur interdit propre. Seulement, il fallait les référencer sous un Av leur ressemblant. C’est sans doute le sens de la Guémara dans le traité de Jérusalem (chapitre 7, Halakha 2) qui dit que Rabbi Yo'hanan et Reich Lakich ont passé trois ans et demi à trouver 39 Toladot à chacune des Avot Mélakhot, c’est-à-dire qu’ils ont passé en revue toutes les actions qui justifieraient un interdit à Chabbath et les ont classé en fonction de Avot présentes dans le Michkan qui leur ressemblaient (voir Or'hot Chabbath, Birouré Halakha Siman 10).

Cordialement.

Mékorot / Sources : Baalei Tossfot, Or'hot Chabbath.
Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Chalom GUENOUN