c Question au Rav : Pourquoi n'ai-je que des difficultés ?

Pourquoi n'ai-je que des difficultés ?

Rédigé le Dimanche 10 Mai 2015
La question de Elisabeth G.

Bonjour Rav,

J'aimerais savoir pourquoi j'ai l'impression de n'avoir que des difficultés dans ma vie ? Que ça soit en amour, dans les études ou en famille ?

Je ne me souviens de n'avoir les choses qu'en me battant... J'ai l'impression que rien ne sera facile pour moi comme elles le sont pour d'autres.

Je me dis sans arrêt que c'est pour mon bien et que je dois avoir confiance en D.ieu, mais ne jamais avoir ce que je voudrais me fait perdre espoir.

J'espère que vous pourrez me répondre à cette question.

La réponse de Rav Avraham TAIEB
Rav Avraham TAIEB
5699 réponses

Chère Bat Israël,

Tout d'abord il est important que vous sachiez qu'Hachem fait parfois mal à ceux qu'Il aime et réprimande ceux qu'Il désire, et inversement.

L'une des explications données par nos Sages du phénomène des "impies qui prospèrent" est qu'Hachem leur paye leurs bonnes actions dans ce monde pour les perdre dans le monde futur, ou encore, comme pour la malédiction du serpent qui trouve avec facilité sa Parnassa, de telle sorte qu'il n'a plus besoin de se tourner vers son Créateur. Hachem se conduit avec lui à l'image d'un père qui donnerait à son fils à l'avance tout ce dont il a besoin en lui disant : "Maintenant, je ne veux plus entendre parler de toi !".

Quoi qu'il en soit, pour finir, les impies seront punis et les Tsaddikim seront récompensés (comme nous l'enseigne Nitai Haarbeli dans les Pirké Avot).

Bien entendu, nous ne demandons pas les épreuves a priori, et nous prions même tous les matins Hachem de ne pas nous envoyer d'épreuve (dans les Birkot Hacha'har). Il faut aussi prier Hachem de mettre fin à nos épreuves pour que nous puissions Le servir dans les meilleures conditions possibles et pour que nous puissions Le remercier de Ses délivrances !

Tout le problème est dans notre approche et dans notre perception des épreuves.

Pour ce qui est de la perception, nous avons défini la "bonne perception", et pour ce qui est de l'approche lorsque nous prions Hachem, je vous recommande d'aller voir le cours à ce sujet sur Halakha Time.

Par ailleurs, le Rav Chalom Arouch conseille, dans des cas où on a déjà beaucoup prié sans résultat, de remercier Hachem pour l'épreuve qu'Il nous a envoyée. En effet, quelque fois l'épreuve consiste en fait à tout simplement accepter l'épreuve et ne pas se révolter. Bien souvent, la question "pourquoi !?" renferme en fait une forme de révolte inconsciente.

En ce qui concerne le problème de la perception des épreuves, il faudrait essayer de changer le mot "épreuve" par "défi". Ce n'est pas un simple jeu de mot ! Notre libre arbitre consiste en grande partie à choisir notre perception de la réalité !

Qu'Hachem vous bénisse et vous amène toutes les délivrances dont vous avez besoin !

Mékorot / Sources : Rav Chalom Arouch, Pirké Avot.
Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avraham TAIEB