Aujourd'hui à Paris
06:34 : Mise des Téfilines
07:37 : Lever du soleil
13:43 : Heure de milieu du jour
19:49 : Coucher du soleil
20:34 : Tombée de la nuit

Paracha Nitsavim
Vendredi 27 Septembre 2019 à 19:20
Sortie du Chabbath à 20:24


Hiloulot du jour
Rav Yossef-Haïm Sitruk
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Pourquoi n'y a-t-il pas une bénédiction spéciale pour l'eau ?

Rédigé le Jeudi 15 Août 2019
La question de Sylvie E.

Bonjour,

L’eau est essentielle à la vie.

Pourquoi ne pas avoir créé une Brakha spéciale ?

Merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
16517 réponses

Bonjour,

Je vous félicite pour cette excellente question !

Elle fait l’objet d’une discussion entre Rabbi Tarfone et Tana Kama dans le Talmud Brakhot 44a.

Selon Rabbi Tarfone, avant de consommer de l’eau [et après, également], il faut réciter la Brakha : Boré Néfachot Rabot…

Selon Tana Kama, il faut réciter [avant] la Brakha : Chéhakol Nihya Bidvaro.

Ce qui est intéressant, c’est que les Sages du  Talmud ne tranchent pas d’une manière explicite !

Ils demandent de « sortir et de voir quelle est l’habitude adoptée par tous »

Voir Talmud Brakhot 45a.

Apparemment, l’habitude était de réciter la Brakha Chéhakol.

Certains de nos maîtres expliquent :

Selon Rabbi Tarfone, il est inconcevable de réciter la Brakha Chéhakol [qui est une Brakha générale] pour l’eau qui est si indispensable pour notre survie. Il faut une Brakha toute spéciale.

C’est pourquoi, les Sages n’ont pas tranché et ont demandé « d’aller voir la coutume adoptée par tous » - car l’argument de Rabbi Tarfone est pertinent.

Voir Michpat Haédout [Rav Perets Touvia Shteïnmets], pages 48-49 et Hékham Habecht [Habaal Chem Tov], numéro 32, page 214.

Apparemment, selon Tana Kama, bien que l’eau soit indispensable, mais étant donné qu'elle n’est pas nourrissante, contrairement à la viande, les œufs ou les poissons, on ne récite pas une Brakha spécifique. Le vin, par contre, est non seulement nourrissant mais il rend joyeux. C'est pourquoi, il mérite une Brakha particulière. Voir Choul'han 'Aroukh, chapitre 202, Halakha 1.

Seconde réponse

Certains de nos maîtres disent que l’eau n’a pas été créée pour être une "boisson". On ne la consomme que lorsque l'on a soif [ce qui n'est pas le cas des autres boissons]. Elle n’existe que pour l’arrosage des champs, l’abreuvage des animaux et le lavage. La boisson essentielle étant le vin.

Voir Choul'han 'Aroukh, chapitre 202, Halakha 7 et Otsrot Ben Mélekh [Rav Nathan Yéhouda Leïb Mintsberg], Devarim, année 5778, Parachat Ekev, page 2.

C’est pourquoi, il n’a pas été instauré une Brakha spéciale pour l’eau.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Mékorot / Sources : Michpat Ha'édout, Otsrot Ben Mélèkh.
Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN
Projet dédié par un généreux donateur