Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
07:21 : Mise des Téfilines
08:27 : Lever du soleil
13:03 : Heure de milieu du jour
17:39 : Coucher du soleil
18:28 : Tombée de la nuit

Paracha Michpatim
Vendredi 28 Janvier 2022 à 17:23
Sortie du Chabbath à 18:34

Hiloulot du jour
Rav Israël Lipkin Salanter
Afficher le calendrier

Pourquoi ne pas laisser un carré en souvenir du Temple dans les synagogues ?

Rédigé le Jeudi 5 Juillet 2018
La question de David P.

Bonjour,

Comment se fait-il que l’obligation de laisser une Ama sur une Ama d’un mur repose sur la maison de chacun plutôt que sur les synagogues, qui sont sensées représenter temporairement le Beth Hamikdach qu’on attend ?

Merci d’avance.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
28969 réponses

Bonjour,

Laisser un carré d’une coudée de côté, sans enduit et sans peinture, en souvenir de la destruction du Beth Hamikdach

La Halakha que vous mentionnez est rapportée dans le Maguène Avraham, chapitre 560, passage 2 ainsi que dans le premier passage du Bi'our Halakha, chapitre 560.

L’auteur du Kaf Ha’haïm [passage 2] ajoute qu’il en est de même pour la Soucca.

Trois des raisons sont les suivantes :

1. Le Beth Haknesset est construit en l’honneur d’Hachem. Il doit être le plus beau possible. Nos Sages ne l’ont pas inclus dans leur instauration. Voir Bniyat Beth Haknesset Kahalakha, page 547.

2. Le Beth Haknesset est, lui-même, un souvenir de la destruction du Beth Hamikdach. Donc, il n’est pas nécessaire d’en ajouter un autre. Voir Bniyat Beth Haknesset Kahalakha, page 552, note 13.

3. Rav Chlomo Zalman Auerbach dit que le Beth Haknesset est un mini Beth Hamikdach où il n’y a aucune destruction. C’est un endroit où la notion de destruction n’existe pas. Voir Kovets Bé'inyané Beth Haknesset Oubé'inyané Séfer Torah, page 16.

Une petite perle

L’auteur du Da'at Torah, Rav Chalom Mordékhaï Hacohen Schvadron, dans ses commentaires sur le Choul'han ‘Aroukh - Ora’h ‘Haïm, chapitre 560, page 105, rapporte au nom de son frère que même les Baté Knésset sont touchés par l’obligation en question.

De nos jours, il n’est pas habituel de suivre cet avis.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN