Logo Torah-Box

Pourquoi s'endeuiller pour les élèves de Rabbi Akiva ?!

Rédigé le Mardi 4 Juin 2024
La question de Anonyme

Chalom Rav,

Durant la période du 'Omer, on a certaines lois de deuil dû à la mort des disciples de Rabbi Akiva.

Les explications les plus fréquentes à la cause de leur mort est qu’ils n’ont pas fait preuve de respect l’un envers l’autre, qu’ils se dénigraient, ou encore qu’ils n’accordaient pas le respect dû à la Torah de leurs confrères.

Comment expliquer que, pendant presque un mois, le peuple juif soit en deuil pour la Torah de ces hommes perdue, alors qu’eux-mêmes n’accordaient pas de respect suffisant à la Torah des autres ?

De plus, peut-on vraiment dire que leur Torah a été perdue, puisque d’autres élèves ayant reçu de Rabbi Akiva ont survécu ? Ils ont a priori reçu le même enseignement, que les rescapés, plus Tsadikim, auraient mieux assimilé !

Également, "Dérekh Eretz Ladma Latorah", donc auraient-ils vraiment pu transmettre ?

Et puis, il y a bien des enseignements qui n’ont pas été sélectionnés par Rabbi, et on n’en fait pas un deuil ! Donc pourquoi instaurer un deuil de la sorte ?

Contrairement à la destruction du Beth Hamikdach (Temple), il s’agit d’un cas où des gens (bien qu'infiniment plus grands que nous) sont morts à cause de leur faute !

En vous remerciant infiniment pour votre temps précieux.

Kol Touv.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
38977 réponses

Bonjour,

Vous écrivez : "Comment expliquer que, pendant presque un mois, le peuple juif soit en deuil pour la Torah de ces hommes perdue, alors qu’eux-mêmes n’accordaient pas de respect suffisant à la Torah des autres ?"

Réponse : si les 24 000 élèves de Rabbi Akiva ont quitté ce monde d'une manière tragique, ce n'est pas du fait qu'ils ne respectaient pas la Torah des autres. C'est du fait, qu'à leur niveau, il était exigé un meilleur respect de leur prochain. Leur "petit" manquement, nous a fait perdre un volume de Torah d'une dimension inimaginable. Ils avaient, certes, un petit défaut, mais avec leur disparition, nous avons perdu un trésor et 24 000 de nos frères, géants en Torah; n'est-ce pas suffisant pour porter le deuil ? 

Vous écrivez : "De plus, peut-on vraiment dire que leur Torah a été perdue, puisque d’autres élèves ayant reçu de Rabbi Akiva ont survécu ? Ils ont a priori reçu le même enseignement, que les rescapés, plus Tsadikim, auraient mieux assimilé ! Également, "Dérekh Eretz Ladma Latorah", donc auraient-ils vraiment pu transmettre ? Et puis, il y a bien des enseignements qui n’ont pas été sélectionnés par Rabbi, et on n’en fait pas un deuil ! Donc pourquoi instaurer un deuil de la sorte ? Contrairement à la destruction du Beth Hamikdach (Temple), il s’agit d’un cas où des gens (bien qu'infiniment plus grands que nous) sont morts à cause de leur faute !"

Réponse : si des siècles plus tard, nous devons être plongés dans un deuil profond, c'est tout d'abord et avant tout pour tirer une leçon instructive et inoubliable [pareillement à celle que nous devons tirer de la destruction du Beth-Hamikdach]. Notre calendrier est parsemé de telles occasions.

N'oublions surtout pas qu'il s'agissait de géants en Torah, et qu'à l'époque, la perte fut immense, même si elle fut "récupérée" avec les "cinq élèves". Et qui sait si de nos jours, nous ne subissons pas encore les conséquences de cette grande perte ?

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Rabbanite Kanievsky - Tome 1

Rabbanite Kanievsky - Tome 1

Le livre tant attendu par le public féminin : les récits et témoignages exceptionnels sur la vie de la Rabbanite Batchéva Esther Kanievsky : la Maman du Peuple d'Israël. Indescriptible...

acheter ce livre télécharger sur iTunes

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN