Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
07:29 : Mise des Téfilines
08:36 : Lever du soleil
13:01 : Heure de milieu du jour
17:25 : Coucher du soleil
18:15 : Tombée de la nuit

Paracha Yitro
Vendredi 21 Janvier 2022 à 17:12
Sortie du Chabbath à 18:24

Hiloulot du jour
Rav Chalom Mordékhaï Schwadron (Maharcham)
Afficher le calendrier

Prélever le Ma'asser sur des bons d'achat ?

Rédigé le Mercredi 27 Mai 2020
La question de Anonyme

Bonsoir,

Quand on reçoit des bons d’achat alimentaire, faut-il prélever le Ma'asser sur la valeur de ces bons ?

Merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
28868 réponses

Bonjour,

Lorsque l'on reçoit des bons alimentaires, il n'est pas nécessaire de prélever le Ma'asser sur leur valeur étant donné que lorsque l'on reçoit de l'argent [en cadeau, mais] afin d'acheter un objet quelconque, on est considéré comme l'envoyé ou le dépositaire [gérant] du "donateur" ou de l'organisme pour acheter les aliments ou les objets. Et dans une telle éventualité, on n'est pas tenu de prélever le Ma'asser.

Voir Béora'h Tsédaka, chapitre 9, Halakha 30, 33, 35, 42 et note 61 ainsi que chapitre 10, Halakha 7, Iguerot Moché, Yoré Déa, volume 2, réponse 112, passage Végam Yech Ta'am.

D'autre part, on considère que l'organisme ou le "donateur" octroient le don à condition que le receveur ne donne pas le Ma'asser. Dans un tel cas, l’obligation de prélèvement n'est pas en vigueur.

Voir Iguerot Moché, Yoré Déa, volume 2, réponse 112 et Béora'h Tsédaka, chapitre 9, note 49.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Mékorot / Sources : Béora'h Tsédaka, Iguérot Moché.
Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN