Logo Torah-Box

Prier en Ashkénaze avec l'accent Séfarade

Rédigé le Dimanche 19 Mars 2017
La question de Anonyme

Bonjour,

Y a-t-il un problème pour un homme qui prie avec un Noussa'h (formulation) Ashkénaze​ de garder l'accent Séfarade ?

Merci d'avance.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
38791 réponses

Bonjour,

Un homme Ashkénaze doit perpétuer la coutume de ses parents.

C’est pourquoi, il doit s’efforcer de prononcer les prières à la manière Ashkénaze.

Voir :

Yé’havé Da'at, volume 6, question 19,

Rav Kook dans Kol Torah, volume 1-2, Tichri-‘Hechvan 5693 et Ora’h Michpat, questions 17-19,

Otsar Hayédiot - Assifat Guershon [édition 1997], passage Havarot Chonot, pages 153-155,

Techouvot Véhanhagot, volume 1, question 68,

Michepeté Ouziel, Ora’h ‘Haïm, question 1,

Imré Paz [Rav Aviad Arejouane], question 7,

Min’hat Its’hak, volume 7, question 5 et volume 3, question 9.

N.B.

1. Il est à noter, cependant, que certains de nos maîtres pensent que cela ne pose pas de problème, mais la grande majorité des décisionnaires ne pensent pas ainsi. Voir les références précitées.

2. S'il s'agit d'une personne Séfarade, elle doit prier dans un Siddour Séfarade, car il ne faut pas abandonner la coutume de ses parents.

Je suis à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Donner un sens à sa vie

Donner un sens à sa vie

Une expédition passionnante vers les profondeurs de l'être, au travers d'une discussion entre un croyant et un athée. 

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN