Aujourd'hui à Paris
04:15 : Mise des Téfilines
05:47 : Lever du soleil
13:52 : Heure de milieu du jour
21:57 : Coucher du soleil
22:59 : Tombée de la nuit

Paracha Béhaalotékha
Vendredi 21 Juin 2019 à 21:39
Sortie du Chabbath à 23:04

Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Prier en pyjama ou "tenue légère"

Rédigé le Dimanche 19 Octobre 2014
La question de Laura G.

Bonjour,

Est-il permis pour une femme de faire les Brakhot du matin en pyjama ? La 'Amida ? Et par exemple la Téfila de 'Arvit le soir avant de dormir en pyjama ? Ou mieux vaut ne pas la faire ?

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
15213 réponses

Bonjour,

Voici toutes les règles pouvant répondre à vos interrogations :

A. Les bénédictions du matin.

Il est permis de faire les Brakhot du matin en pyjama. Cependant, il est préférable de mettre par-dessus un habit plus honorable.

B. Les prières : Cha'harit, Min'ha, 'Arvit

Si l'on rencontre certaines difficultés [fatigue réelle, etc...], il est permis de faire 'Arvit en pyjama. Cependant, il est préférable de mettre par-dessus un habit plus honorable.

Il va sans dire qu'il est préférable de faire Arvit en pyjama plutôt que de ne pas le faire.

A ce sujet, voir Michna Broura, chapitre 91, passages 11-12 et Otsar Dinim Laïcha Vélabat, chapitre 9, Halakha 20.

C. Quelques précisions d'une importance majeure à prendre en considération :

Il est interdit de réciter une bénédiction ou une prière s'il n'y a pas de séparation entre la poitrine [face au cœur] et les organes génitaux.

Si l'on porte une chemise de nuit, un peignoir, une robe de chambre [house-coat, etc.] ou une sortie de bain, il faut porter également un sous-vêtement [soit un tricot de corps, soit une culotte ou un caleçon].

Si l'on ne porte pas de sous-vêtements, il est possible d'agir comme suit :

1. Mettre une ceinture sur son habit et la serrer entre la partie supérieure du corps et la partie inférieure,

2. Croiser ses bras et appuyer sur son habit [au niveau du cœur ou en dessous] afin de faire une séparation entre la partie inférieure et la partie supérieure du corps,

3. Il est possible de faire ainsi avec l'un des deux bras uniquement.

En cas d'impossibilité ou de difficulté, les femmes peuvent réciter une bénédiction [ou une prière] sans avoir de séparation entre la partie supérieure du corps et la partie inférieure car de nombreux décisionnaires pensent que cette exigence ne les concerne pas. Voir Choul'han 'Aroukh, chapitre 74, Halakha 4 et Michna Broura passage 16.

Qu'Hachem vous protège et qu'il soit toujours à vos côtés.

Mékorot / Sources : Michna Beroura, Choul'han Aroukh.
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN
Projet dédié par un généreux donateur