Aujourd'hui à Paris
06:22 : Mise des Téfilines
07:26 : Lever du soleil
13:54 : Heure de milieu du jour
20:23 : Coucher du soleil
21:09 : Tombée de la nuit

Paracha Tsav
Vendredi 3 Avril 2020 à 20:07
Sortie du Chabbath à 21:15

Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Prier pendant Kriat Hatorah ?

Rédigé le Vendredi 28 Février 2014
La question de Myriam M.

Bonjour,

Est-il permis de faire sa Téfila pendant la lecture de la Torah Chabbath ?

Merci à vous.

La réponse de Rav Avner ITTAH
Rav Avner ITTAH
277 réponses

Chalom,

Le Rav Ovadia Yossef zatsal, dans son responsa Yabi'a Omer (tome 7, chap. 9), traite précisément de cette question.

Il rapporte au nom du Ramban (Mil’hamot Méguila 5a) que l’obligation de lire à la Torah incombe spécifiquement à l’assemblée qui se trouve à la synagogue, contrairement à la Méguila qui incombe à chacun.

De nombreux décisionnaires sont de cet avis : le Noda Biyéhouda chap. 15, Rabbi ’Haïm Palagi dans son livre Smi’ha Lé’haïm, Aroukh Hachoul'han chap. 69, par. 4.

Bien sûr, même selon cet avis, chacun devra s’efforcer d’écouter la lecture de la Torah le Chabbath et en semaine, mais la divergence entre les opinons sera dans un cas de retard ou de force majeure.

D’autres décisionnaires pensent que c’est une obligation pour chacun d’écouter la lecture de la Torah Chabbath, Yom Tov, et Yom Kippour (le Chla dans ses corrections sur Yech No’halin, le Rav Moché Feinstein dans son reponsa Iguerot Moché tome 4, chap. 40).

De ce fait, celui qui est au milieu des Psouké Dézimra ou du Yotser n’aura pas l’obligation de s’arrêter pour écouter la lecture de la Torah, et ce, même s’il ne pourra pas l’écouter dans un autre Minyan par la suite.

Cependant, s'il le désire, il pourra s’arrêter entre deux psaumes ou entre deux Brakhot du Chéma', pour écouter cette lecture, que ce soit en semaine ou le Chabbath (lecture plus longue) (Léket Yocher p. 18).

S'il est au milieu de la 'Amida, il sera interdit de s’arrêter pour écouter (Rav Chternbourkh dans Techouvot Véhanhagot tome 2, chap. 70).

De plus, si on entend que la lecture de la Torah commence dans un autre Minyan, mais qu'on pourra par la suite l’entendre dans son propre Minyan, on ne devra pas s’arrêter pour l’écouter.

Kol Touv.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avner ITTAH
Projet dédié par un généreux donateur