Aujourd'hui à Paris
04:24 : Mise des Téfilines
05:54 : Lever du soleil
13:55 : Heure de milieu du jour
21:56 : Coucher du soleil
22:57 : Tombée de la nuit

Paracha Pin'has
Vendredi 10 Juillet 2020 à 21:35
Sortie du Chabbath à 22:56

Hiloulot du jour
Rabbénou Yaakov Ben Acher
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Punition pour n'avoir pas été Chomer Négui'a

Rédigé le Mardi 10 Février 2015
La question de Anonyme

Chalom,

Je suis une jeune femme de 30 ans en Chiddoukh avec un jeune homme du même âge.

Nous sommes assez pointilleux sur les règles de Chomer Négui'a.

Les mois passant, nous comptons nous fiancer.

Néanmoins, malgré des barrières mises, nous nous sommes embrassés, touché les mains, et un peu plus, mais sans avoir eu de rapport.

Nous avons réalisé la difficulté d'être Chomer Négui'a pour deux personnes qui souhaitent se marier et fonder un foyer de Torah, et avons donc mis des barrières plus importantes pour ne plus être amenés à se toucher, car cela nous a profondément déçu et cela commence à fonctionner.

Aussi, je souhaiterais connaitre la véritable punition pour notre cas, car nous avons des remords.

Nous ne comptons plus à ce que cela se reproduise, mais, en ce qui me concerne, je voudrais connaître la véritable punition.

J'ai entendu dire par certains Rabbanim que la faute de ne pas être Chomer Négui'a est encore plus grave que de consommer du porc, ou encore que de manger le jour de Kippour !

J'en ai parlé au garçon en question, qui est aussi attristé par notre conduite, et il m'a m'expliqué que la véritable faute se trouve dans le Choul'han Aroukh, selon Rambam : il s'agit de recevoir des gros coups dans notre situation, mais que ce n'est pas une punition plus grave que de manger le jour de Kippour. Cela n'est marqué nulle part.

Il se dit révolté par la réponse de certains Rabbanim qui donnent des remords plus grands aux personnes qui souhaitent avancer, sans donner une véritable réponse de la Torah.

Par ailleurs, le fait même que je doute de son explication lui fait penser que je n'ai pas confiance en ses paroles.

Aussi, je n'ai pas remis en cause ce qu'il dit, mais j'ai besoin de comprendre vraiment la faute véritable que nous recevrons.

Ceci, non pour recommencer, mais pour savoir, car il y a différents décisionnaires sur ce sujet.

Nous vous remercions d'avance de votre réponse.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
20899 réponses

Bonjour,

Je n'ose pas allonger dans le développement de ma réponse car cela pourrait laisser entendre qu'il soit nécessaire d'y associer des preuves.

Si vous êtes conscients de la gravité de vos actions et que vous faites ce qui est en votre pouvoir pour ne pas récidiver, vous n'avez rien à craindre !!!

Cependant, à partir d'aujourd'hui, vous avez l'obligation [vous et votre fiancé] de :

1. Décider fortement et sérieusement de ne plus récidiver,

2. Prier pour qu'Hachem vous aide à ne plus récidiver,

3. Regretter d'avoir transgressé ces interdits involontairement,

4. Étudier les lois de la pureté familiale,

5. Étudier les lois du Chabbath et les accomplir,

6. Promettre que votre mariage sera basé sur le respect de la Halakha sans la moindre faille.

Je ne sous-estime pas la gravité des actes interdits, décrits dans votre question, qui d'ailleurs méritent une punition bien sévère mais, apparemment, le milieu dans lequel vous avez grandi ne vous a pas permis d'avoir le mérite d'acquérir les connaissances nécessaires pour être éloignés de la faute.

Que le peuple d'Israël puisse se vanter de votre mariage et que vous puissiez mériter toutes les bénédictions réservées à ceux qui marchent sur les sentiers de la Halakha.

Lisez la réponse qui suit, cela vous apportera sûrement un certain bien : ;http://www.torah-box.com/question/rapports-avant-le-mariage-permis_3137.html

Qu'Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN