Logo Torah-Box

Qu'est-ce qui est considéré comme un "vœu" ?

Rédigé le Dimanche 15 Janvier 2017
La question de Elyssia B.

Chalom aux Rabbanim,

A quels critères un Néder (vœu) doit-il répondre pour être considéré comme tel ?

Merci, Kol Touv.

La réponse de Rav Avraham TAIEB
Rav Avraham TAIEB
6612 réponses

Chalom Ouvrakha,

Il va sans dire que tous les langages impliquant un engagement, comme par exemple "je prends sur moi de faire telle ou telle chose" sont considérés comme un Nédèr, un vœu.

Cependant, même si le langage employé n'implique pas un engagement, comme par exemple "demain je m'occupe de cela", il sera quand même considéré comme un Nédèr (Kitsour Choul'han Aroukh du Rav Mordékhaï Eliahou page 232, alinéa 4).

Par contre, si on a seulement pensé faire quelque chose ou dit quelque chose, mais sans avoir l'intention de ce qu'on dit, ce ne sera pas considéré comme un Nédèr (page 233, alinéa 6).

Si on a l'intention de prendre sur soi une rigueur pour toujours afin de s'éloigner d'un interdit, il suffira de la faire une fois pour que ce soit considéré comme un Nédèr, et si nous n'avons pa eu l'intention de prendre cette rigueur pour toujours mais que nous l'avons fait trois fois, cela sera aussi considéré comme un Nédèr (page 233, alinéa 7).

En conclusion, il faut s'habituer à dire "Bli Nédèr" avant toute action pouvant être considérée comme un Nédèr et après toute parole du type susmentionné.

Kol Touv.

Rabbi Yaakov Edelstein - une conduite exemplaire

Rabbi Yaakov Edelstein - une conduite exemplaire

Biographie journalistique du Rav Yaakov Edelstein : “Une échelle dont les pieds étaient à terre et la tête atteignait les cieux”

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avraham TAIEB