Aujourd'hui à Paris
05:49 : Mise des Téfilines
06:57 : Lever du soleil
13:53 : Heure de milieu du jour
20:47 : Coucher du soleil
21:35 : Tombée de la nuit

Paracha Réé
Vendredi 30 Août 2019 à 20:19
Sortie du Chabbath à 21:25

Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Qu'est-ce qui rend une pâte Mézonot ?

Rédigé le Dimanche 14 Décembre 2014
La question de Yaelle C.

Bonjour Rav,

Qu'est-ce qui rend Mézonot ou Motsi une pâte ?

Merci et Chavou'a Tov.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
16189 réponses

Bonjour,

Nos Sages ont fixé des Brakhot différentes pour chaque type d'aliment.

Pour les  g â t e a u x, la Brakha est "Boré Miné Mézonot".

Pour le  p a i n, la Brakha est "Hamotsi".

Un pain légèrement sucré n'est pas du gâteau mais du pain. Sa Brakha reste "Hamotsi". Il ne perd son statut de pain qu'à partir du moment où on le considère comme du gâteau.

Généralement, le pain se consomme au milieu d'un repas et accompagne les différents plats, mais le gâteau se consomme en fin de repas ou entre les repas.

Ces brèves définitions sont rapportées, ici, car elles ne sont pas évidentes pour certaines personnes.

Que vous soyez Séfarade ou Ashkénaze, voici ce qu'il vous est possible de faire afin d'éviter toute complication :

1. Vous pouvez fourrer la pâte [assez abondamment] de pépites de chocolat ou de morceaux de chocolat concassés, de raisins secs, de morceaux de fruits confits etc... Après la cuisson, la Brakha d'un tel produit est Mézonot, même s'il s'agissait d'une pâte à pain.

2. Avant la cuisson, vous pouvez garnir et saupoudrer [assez abondamment] de gros sucre la partie supérieure des pains. Il est préférable de badigeonner la partie supérieure des pains avec des oeufs battus afin que le sucre puisse tenir en place. Après la cuisson, la Brakha d'un tel produit est Mézonot, même s'il s'agissait d'une pâte à pain.

3. Dans les ingrédients de la pâte, au moment du pétrissage, ajoutez suffisamment de matière grasse, de sucre et d'arômes afin que cela ressemble à du gâteau et que le goût du produit soit vraiment sucré et agréable après la cuisson. Il n'est pas nécessaire de fourrer la pâte avec quoi que ce soit. Si le goût du produit fini [après la cuisson] n'est pas suffisamment sucré et agréable, cela pose un très sérieux problème.

Pour d'autres détails à ce sujet, cliquez sur le lien suivant :

http://www.torah-box.com/question/hallot-sucrees-motsi-ou-mezonot_5289.html

Qu'Hachem vous protège et vous bénisse.

Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN
Projet dédié par un généreux donateur