Logo Torah-Box

Qu'un Goy m'achète les places du spectacle pendant Chabbath

Rédigé le Mardi 14 Juin 2016
La question de Anonyme

Chalom Rav,

Je voudrais assister au spectacle de danse de ma fille.

Peut-on demander à un non-juif, avant Chabbath, d'aller acheter des places pour ce spectacle pendant Chabbath ? Je précise que la vente des billets n'a lieu que pendant Chabbath, et que le spectacle a lieu le dimanche.

Merci.

La réponse de Rav Avraham GARCIA
Rav Avraham GARCIA
7854 réponses

Chalom Ouvrakha,

J'imagine que la tenue que portera votre fille pour danser n'est pas convenable d'un point de vue halakhique (Tsniout), de plus, le fait même de danser devant des hommes fait l'objet d'un interdit supplémentaire (Ben Ich 'Haï Parachat Choftim 18 et responsa 'Olat Its'hak 1-147 et autres), car il est impossible de ne pas éveiller des mauvaises pensées chez les spectateurs.

Il y a quelques années encore, vous n'auriez certainement pas pris en considération ce dernier interdit, mais à l'heure actuelle, avec tous les évènements qui nous accompagnent (pédophilie etc.), je pense que nous sommes d'accord (voir aussi Choul'han Ha'ézer 9-2 et Chévèt Moussar 24).

En ce qui concerne l'interdit de demander à un non-juif d'acheter les billets, puisque la réalisation de son acte ne peut se faire que le jour du Chabbath, cela est interdit (Maguen Avraham 307 Sé'if Katan 11 et le Taz, le Eliyah Rabba, responsa Panim Méirot 1-38, Choul'han Aroukh Harav 9, et le Michna Beroura 252-16, ainsi que le Or Letsion tome 2, chapitre 16, en se référant au Choul'han Aroukh 247, 1), et le seul qui le permet est le Rav Ovadia Yossef (Yé'havé Da'at tome 3, responsa 17), mais il ne le permet qu'en cas de besoin, ce qui n'est pas votre cas.

Aussi, si vous avancez l'argent du ticket avant Chabbath, cela est strictement interdit selon tous les avis [Voir Choul'han Aroukh, chapitre 307, Halakha 3).

En conclusion : Il y a un interdit formel pour une fille de danser devant des hommes, surtout si elle se présente avec une robe non conforme aux lois de Tsniout, et il est interdit de demander à un non-juif de réaliser un acte qui ne peut se faire que le Chabbath.

Kol Touv.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avraham GARCIA