Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
06:44 : Mise des Téfilines
07:46 : Lever du soleil
13:41 : Heure de milieu du jour
19:36 : Coucher du soleil
20:20 : Tombée de la nuit

Paracha Vayélèkh
Vendredi 30 Septembre 2022 à 19:13
Sortie du Chabbath à 20:17
Afficher le calendrier

Quel sacrifice apportait-on après s'être mis en colère ?

Rédigé le Mardi 10 Novembre 2020
La question de David P.

Bonsoir,

À l'époque du Temple, quel sacrifice devait-on apporter pour s'être mis en colère ?

La réponse de Rav Avraham GARCIA
Rav Avraham GARCIA
6938 réponses

Chalom Ouvrakha,

Toutes les 'Avérot qui touchent aux Midot, c'est-à-dire aux traits de caractère [la colère, l'orgueil, etc.] ne sont pas sanctionnées par une punition tel que le Karèt, le Korban, etc., car il n'y a pas d'acte de colère, mais uniquement une colère, et même si cette colère amène à un acte, l'acte sera condamné, par exemple si on blesse une personne, etc., mais pas la colère.

Il n'en reste pas moins que la colère est une chose très grave, et a des conséquences dramatiques sur la personne [voir Yébamot 21a et Or Ha'haïm Parachat Pékoudé chapitre 18-29].

Kol Touv.

PS : Bien entendu, ma réponse ne traite que de l'obligation d'apporter un sacrifice après la faute, mais si la personne désire apporter un sacrifice à titre facultatif, pour se faire pardonner ou pour se protéger d'une punition éventuelle, cela est autorisé, comme nous pouvons le constater des versets de la Torah [voir Ramban Parachat Emor 22-18 et Michna Ména'hot 13-6 et 7-6].

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avraham GARCIA