Aujourd'hui à Paris
07:07 : Mise des Téfilines
08:15 : Lever du soleil
12:38 : Heure de milieu du jour
17:00 : Coucher du soleil
17:50 : Tombée de la nuit

Paracha Vayétsé
Vendredi 27 Novembre 2020 à 16:40
Sortie du Chabbath à 17:51
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Quelle Kabala est-il interdit d'étudier ?

Rédigé le Jeudi 25 Février 2016
La question de Nathan M.

Bonjour Rav,

Quand on dit qu'il est interdit d'étudier la Kabbala, de quoi parle-t-on ?

La Kabbala écrite par le Ari zal, c'est-à-dire dans les sources ? Ou mêmes les versions un peu plus adaptées à notre niveau sont interdites ?

Merci.

La réponse de Rav Avraham GARCIA
Rav Avraham GARCIA
5571 réponses

Chalom Ouvrakha,

Avant de répondre à votre question, je vous conseille vivement de livre le livre du Rav Ya'acov Hillel (Tamim Tiyé), "La foi, la Kabbale, et la folie". Ce livre vous donnera de grandes directives dans ce sujet très vaste et flou.

Pour répondre à votre question, toute étude de Kabbala qui n'est pas enseignée avec un Rav qui a lui-même appris d'un autre Rav est à éviter, car il y a d'énormes préfaces à apprendre avant même de rentrer dans ce sujet. De plus, toute étude qui est mystique et sans enseignement concret est aussi à éviter à notre niveau.

Il en ressort que, la seule Kabbala qu'il nous est permise est celle qui est rapportée dans les livres de "nos" Rabbanim (je veux exclure par là tous les imposteurs ignorants qui vulgarisent et galvaudent la Kabbala !), qui nous font aborder ces enseignements d'une manière tangible et logique (comme le Chem Michmouel, le Rav Tsadok Hacohen, le Sfat Emet, le Rav Dessler etc.). Toute déviation à ce sujet peut nous donner l'illusion que nous avons atteint un grand niveau et que nous sommes déjà arrivés à la "sphère céleste", et pourtant, dans la réalité, nous connaissons à peine les Halakhot de Cacherout, Chabbath, etc.

Au passage, c'est aussi un moyen facile de "détecter" les vrais kabbalistes : ce sont ceux qui sont capables de nous expliquer les textes talmudiques et hilkhatiques, et qui, en plus, possèdent des connaissances en Kabbale (comme par exemple, le Rav Ya'acov Adess). Toute personne qui a dévié de l'étude des textes talmudiques ne peut pas avoir la prétention d'étudier ou d'enseigner la Kabbala.

Kol Touv.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avraham GARCIA