Aujourd'hui à Paris
05:33 : Mise des Téfilines
06:44 : Lever du soleil
13:55 : Heure de milieu du jour
21:05 : Coucher du soleil
21:55 : Tombée de la nuit

Paracha Choftim
Vendredi 21 Août 2020 à 20:36
Sortie du Chabbath à 21:43
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Quelles Haftarot lire pour un défunt ?

Rédigé le Lundi 17 Juin 2019
La question de Sydney U.

Bonjour,

J'ai perdu ma maman depuis peu, et en dehors du Kaddich à réciter, il parait que lire la Haftara est bon pour l'élévation de l'âme du défunt.

Pouvez-vous m'indiquer quelles sont les Haftarot les plus courtes de l'année ?

Je ne suis pas très rompu à l'exercice de cette lecture, c'est pourquoi, pour alléger la difficulté lors de la préparation, je vous demande cela.

Merci par avance de votre retour et de votre réponse.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
21648 réponses

Bonjour,

Ci-dessous, les Haftarot les plus courtes. Avant de préparer une Haftara, consultez le responsable de la synagogue afin d'être certain qu'il s'agit de la Haftara du Chabbath que vous avez choisi.

Parachat Balak, Parachat Réé, Parachat Ki Tétsé, Parachat Noa'h [pour les Séfarades], Parachat Mikets, Parachat Vayigach, Parachat Vayé'hi, Parachat Yitro [pour les Séfarades], Parachat Vayakhel, Parachat A'haré, Parachat Kedochim, Parachat Bé'houkotay.

Il est à noter que l'étude de textes de la Torah est très bénéfique pour les parents qui ne sont plus de ce monde et, particulièrement, les Michnayot.

Vous pouvez lire les Pirké Avot. Ce sont, également, des Michnayot. Elles se trouvent, généralement, après la prière de Min'ha du Chabbath.

Si vous lisez la traduction, cela est encore mieux.

D'une manière générale, on parle d'octroyer des mérites au défunt plutôt que d'honorer sa mémoire.

Pour cela, les meilleurs moyens sont :

1. L'étude de textes de la Torah - chaque jour [chacun, selon sa possibilité]. Que ce soit du 'Houmach avec des explications, des Halakhot, des Michnayot, de la Guémara, des livres en français sur tout sujet, etc.

La portée de l'étude de la Torah par les enfants du défunt dépasse de loin celle du Kaddich [qu'il faut, de toute façon, réciter].

Voir Divré Sofrim - Kitsour, année 5772, chapitre 59.

2. L'accomplissement scrupuleux de chaque Mitsva et, surtout, le respect du Chabbath, sans la moindre faille.

Voir Divré Sofrim - Kitsour, année 5772, chapitre 58.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Mékorot / Sources : Divré Sofrim.
Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN