Aujourd'hui à Paris
07:14 : Mise des Téfilines
08:16 : Lever du soleil
13:36 : Heure de milieu du jour
18:54 : Coucher du soleil
19:39 : Tombée de la nuit

Paracha Berechit
Vendredi 25 Octobre 2019 à 18:24
Sortie du Chabbath à 19:30


Hiloulot du jour
Rav Eliezer Papo (Pélé Yoets)
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Questions sur le plaisir sexuel

Rédigé le Mardi 17 Novembre 2015
La question de Lea Z.

Bonjour Rav,

Pourquoi le plaisir, désir sexuel est-il si intense et fort ?

On pourrait par exemple ressentir la même chose que si on mangeait un aliment qu'on apprécie particulièrement.

C'est, je crois, le plaisir le plus puissant. Comment cela se fait-il ? Cela fait aussi tomber tellement de gens !

Est-ce peut-être la force de la procréation ?

Aussi, comment canaliser ce plaisir aussi puissant vers le bien, comme Hachem le demande, et ne pas tomber dans la bestialité ?

Pourquoi la relation a lieu dans un endroit aussi bas (on expulse nos déchets de cet endroit) alors que c'est un acte tellement beau et saint ?

Merci pour votre aide.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
16740 réponses

Bonjour,

1. Nos maîtres traitent de votre question dans plusieurs endroits du Talmud, des Midrashim et de la Kabbale.

Voir :

Michna Makot, chapitre 3, Michna 15,

Talmud 'Haguiga 11b,

Talmud Makot 23b,

Yalkout Chimoni, Parachat Ki Tétsé, passage 937,

Yalkout Chimoni, Chir Hachirim, passage 993,

Etc.

Je vous conseille vivement de lire les extraordinaires commentaires du Rav E. Munk dans "La Voix de la Torah" sur Vayikra, chapitre 18, versets 1-30.

2. Le jour de Yom Kippour, le plus saint de l'année, nous lisons le passage dans la Torah traitant de la dépravation des mœurs et de la corruption morale, ce qui prouve bien que vous faites une excellente remarque.

3. Le Ramban [Rabbi Moché ben Na'hman 1194-1270] a écrit un livret [Iguérét Hakodech - publié également sous le nom de Da'at Hakédo[u]cha] où il donne des éléments de réponse à certaines de vos remarques pertinentes.

4. Voici ce que je suis en mesure d'expliquer [le plus brièvement possible].

Vous écrivez :

"Pourquoi le plaisir, désir sexuel est-il si intense et fort ?

On pourrait par exemple ressentir la même chose que si on mangeait un aliment qu'on apprécie particulièrement.

C'est, je crois, le plaisir le plus puissant. Comment cela se fait-il ?"

Réponse [le plus brièvement possible] :

La procréation est à l'image de "l'envie" du Créateur de créer le monde.

C'est cette "envie intense" qui est à l'origine de la création du monde.

Cette envie se retrouve en nous sous une certaine forme. L'être humain a été créé à l'image du Créateur. Voir Béréchit, chapitre 1, versets 26-27.

Nous avons le devoir et l'obligation de contribuer physiquement [mais aussi moralement] à la construction de ce monde [le mariage].

Le mariage ne se conçoit que lorsque son idée initiale répond au but que Hachem nous a assigné.

"Cela fait aussi tomber tellement de gens !"

Réponse :

Vous avez parfaitement raison.

Lorsque l'homme est loin de la Torah, il est proche de la faute.

Lorsqu'il est proche de la Torah, il est loin de la faute.

Qu'Hachem nous aide à être le plus proche de Sa Torah.

Est-ce peut-être la force de la procréation ?

Réponse :

Voir ci-dessus.

"Aussi, comment canaliser ce plaisir aussi puissant vers le bien, comme Hachem le demande, et ne pas tomber dans la bestialité ?"

Réponse :

En respectant le plus scrupuleusement possible les lois régissant l'accomplissement de la Mitsva en question.

Le Rav Munk écrit : "Les seules règles qui peuvent garantir à cette création son parfait accomplissement sont celles qui émanent du Créateur."

Pour cela, il suffit d'étudier les textes appropriés.

"Pourquoi la relation a lieu dans un endroit aussi bas (on expulse nos déchets de cet endroit) alors que c'est un acte tellement beau et saint ?"

Réponse :

L'une des réponses est la suivante :

Afin que l'homme ne puisse pas surestimer son importance.

Si quelqu'un voudrait faire preuve d'arrogance et d'orgueil, il devra se rappeler qu'il provient d'une goutte qui ne dégage un parfum agréable et qu'il est : "passé deux fois par des voies urinaires..." : lors de la conception et lors de la naissance.

Voir Pirké Avot, chapitre 3, Michna 1 et l'extraordinaire commentaire du Maharal sur cette Michna dans Dérekh Ha'haïm.

Il y a encore de très nombreux enseignements à ce sujet, mais suffisons-nous de cela pour l'instant.

Qu'Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN
Projet dédié par un généreux donateur