Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
04:19 : Mise des Téfilines
05:49 : Lever du soleil
13:54 : Heure de milieu du jour
21:58 : Coucher du soleil
22:59 : Tombée de la nuit

Paracha Kora'h
Vendredi 1er Juillet 2022 à 21:39
Sortie du Chabbath à 23:03
Afficher le calendrier
Vidéo Importante
Torah-Box & vous
Mardi 28 Juin 2022

Qui est considéré comme Tinok Chénichba aujourd'hui ?

Rédigé le Jeudi 3 Février 2022
La question de Anonyme

Bonjour Rav,

Pouvez-vous expliquer qui, aujourd'hui, est considéré comme un Tinok Chénichba ?

J'en ai discuté avec quelqu'un qui disait que cela s'applique seulement dans le cas où la personne ne sait pas qu'elle est juive. Mais tout non-religieux aujourd'hui, spécialement en Israël, est exposé à des juifs orthodoxes - voyant qu'ils respectent le Chabbath, les fêtes... - ne peut donc pas être considéré comme Tinok Chénichba, car ils préfèrent rester à l'aise dans leur style de vie, ignorant toute responsabilité.

Surtout, il y a des moyens de s'informer avec internet. Il donne aussi l'exemple que si les religieux trouvaient des diamants et s'enrichiraient, ils s'intéresseraient et feraient tout pour en trouver aussi.

Merci de votre réponse.

La réponse de Rav Yona GHERTMAN
Rav Yona GHERTMAN
96 réponses

Chalom,

La réponse qui suit a pour objectif de donner quelques éléments d'information sur le sujet du "Tinok Chénichba"; mais qu'en cas de question concrète sur un sujet aussi délicat, il conviendra nécessairement de prendre contact directement avec un Rav. 

Précisons tout d'abord que le "Tinok Chénichba" signifie littéralement "l'enfant captif [parmi les idolâtres]" et désigne dans le Talmud le statut d'un juif qui n'aurait jamais eu la possibilité de prendre conscience des interdits transgressés, car vivant depuis son enfance parmi des idolâtres, sans aucun contact avec des juifs [cf. Kritout 3b ; Chvou'ot 5a ; Chabbath 68b]. 

Dans son ouvrage Bina Vada'at, le Rav Ména'hem Adler traite longuement de cette question en rapportant les sources du Talmud jusqu'à nos jours, en passant par la position du 'Hazon Ich à son époque, jusqu'aux avis de beaucoup des décisionnaires et des Guedolé Israël, dont Rav Moché Feinstein, Rav Auerbach, Rav Elyashiv, Rav Karelitz, Rav Wozner, etc., ainsi que les témoignages de leurs élèves [cf. notamment dans les pages 743 à 746 une synthèse des opinions des décisionnaires].

Il ressort une idée générale de ce qu'il écrit : De nos jours, le "Tinok Chénichba" est celui qui ne pratique pas du tout, mais sur qui pèse une présomption qu'il ferait Téchouva si on lui expliquait correctement la Torah.

Ainsi, ce serait le cas d'un juif habitant dans une île très lointaine, en étant déconnecté totalement du judaïsme. Cependant, quelqu'un qui voit constamment des juifs religieux évoluer autour de lui, ou qui voit passer régulièrement des publications de Torah-Box - par exemple - dans les réseaux sociaux, ne rentrerait pas dans la définition du "Tinok Chénichba".

Telle semble être l'opinion de la majorité des décisionnaires. Cependant, après avoir rapporté ce point de vue, le Rav Its'hak Yossef conclut néanmoins que, de nos jours, les 'Hilonim ("juifs laïcs") ont tout de même le statut de "Tinok Chénichba", car ayant grandi dans un milieu anti-religieux, dans lequel on les habitue depuis leur jeûne âge à regarder d'un œil péjoratif le mode de vie conforme à la Torah. Dès lors, comment les considérer comme fautant en pleine conscience, alors qu'ils ne font que reproduire ce qu'ils ont toujours vu et entendu autour d'eux ? [Yalkout Yossef, Hilkhot Avéloute 14, 16]

A votre disposition pour plus de précisions.

Kol Touv.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Yona GHERTMAN