c Question au Rav : Qui était la prophétesse Déborah ?

Qui était la prophétesse Déborah ?

Rédigé le Jeudi 4 Mai 2017
La question de Nathanael A.

Bonjour,

Je m'intéresse au sujet de la grandeur de la prophétesse Dvora.

Toutefois, j'ai du mal à trouver des informations à propos de ses ancêtres, à savoir si le chant de Dvora est révélateur de sa grandeur et en quoi, ainsi que déterminer sa Midda spécifique.

Merci d'avance.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
27685 réponses

Bonjour,

1. Dvorah [francisé : Déborah] était une grande femme. Elle était juge et prophétesse.

Voir Talmud Méguila 14a.

2. Elle mérita d’accéder à un rang très haut, « et c’est à elle que les Bné Israël s’adressaient pour obtenir justice ». Choftim [Les juges], chapitre 4, verset 5.

A ce sujet, voir Séfer Ha’hinoukh, Parachat Michpatim, Mitsva 77.

3. Son mari était Lapidot. Choftim [Les juges], chapitre 4, verset 4.

4. Par son mérite, Hachem abattit les ennemis du peuple juif, « Les cieux prirent part au combat. Les astres firent la guerre aux ennemis » et « le pays eut quarante années de repos ». Choftim [Les juges], chapitre 5, versets 20 et 31.

5. Elle fabriquait des mèches que son mari apportait au Michkan se trouvant dans la ville de Shilo.

Voir Talmud Méguila 14a, Tana Devé Eliyahou Rabba, chapitre 9 et Yalkout Chimoni, Choftim, passage 42.

6. Elle siégeait sous un palmier afin de ne pas enfreindre les lois de Yi’houd lorsque des hommes lui rendaient visite. Tana Devé Eliyahou Rabba, chapitre 9 et Yalkout Chimoni, Choftim, passage 42.

7. Dvorah et Hanna ont exprimé des louanges d’Hachem qu’aucune créature n’exprima. Asspaklaria, volume 3, page 173,  au nom du Zohar.

8. Pin’has vivait au temps de Dvorah, mais le Roua’h Hakodech [esprit saint -  aptitude à avoir des contacts avec le Créateur et recevoir des messages Divins] reposa sur elle grâce à ses actions. Yalkout Chimoni, Choftim, passages 42-43.

Je suis à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN