Logo Torah-Box

Quoi faire le Chabbat sans jeunes de mon âge ? Aidez-moi

Rédigé le Jeudi 24 Avril 2014
La question de Anonyme

Bonjour,

Je suis juif, élevé par des parents traditionalistes depuis l'enfance et vivant dans une ville moyenne de province en France.

Aujourd'hui, j'ai 15 ans. Notre ville dispose d'une communauté juive pratiquante très limité, le nombre de jeunes de mon âge l'est encore plus.

Par conséquent, le samedi, je suis soumis a d'énormes tentations qui ne respecteraient pas les lois de Chabbat (téléphone, ordinateur, moyens de transports etc...).

Vous allez peut être me dire comme tous ceux à qui j'ai fait part de mon problème, qu'il faut que je lise et que j'étudie.

J’espère que vous pouvez comprendre qu'étudier seul pendant des heures et des heures attendant la fin de Chabbat est très difficile pour un adolescent de mon âge.

De plus, je ne comprends pas pourquoi l'utilisation de l’électricité Chabbat est interdite.

Cet ignorance et ces non-réponses entraînent encore plus de tentations.

Une question s'impose donc à moi, que dois je faire?

Je ne pense pas que je tiendrai longtemps devant la longueur des Chabbat actuels.

Merci de votre réponse compréhensive et rapide.

Cordialement

La réponse de Rav Emmanuel MIMRAN
Rav Emmanuel MIMRAN
122 réponses

Bonjour.

Avant de vous répondre, Je tiens à vous dire que vous pouvez être heureux, très heureux !

Pourquoi ? Voici une histoire !

Un jour, Rav ‘Haïm Vital demanda à son maître, le Arizal : « Rabbi, comment pourrons-nous un jour amener le messie ? Si déjà les générations qui nous ont précédés n’ont pas réussi alors que les gens étaient de grands tsadikim, à plus forte raison que nous ne réussirons pas à amener le messie de nos jours, alors que nous sommes bien loin de leur niveau ? »

Le Arizal répondit à son élève : « Au contraire, c’est parce que nous avons plus de difficulté qu’à l’époque que nos mitsvot ont une plus grande portée et que nous avons plus de chance d’apporter le messie ! Puisqu’il est plus difficile de respecter les mitsvot, ces dernières ont un impact encore plus grand ! »

Aussi, si vous vous trouvez dans une telle situation où votre environnement, votre nature et d’autres paramètres rendent difficile de respecter le chabbat et les autres mitsvot, je ne peux m’empêcher de crier : « Vous pouvez mériter plus que tout le monde ! », car votre chabbat et vos mitsvot pourront dépasser les mitsvot des grands tsadikim !

Cependant, (excusez-moi de gâcher votre joie…J), je dois préciser qu’il n’est pas nécessaire de faire des efforts durant longtemps. Seuls les départs sont difficiles ! Après une période d’habitude (qui varie en fonction de chacun), les mitsvot deviennent au contraire faciles et agréables et on ne songe même pas à arrêter !

Il reste à voir comment faire pour faciliter le début et à le vivre avec cœur (car c’est en le vivant intensément que l’on recevra plus rapidement l’aide providentielle promise !).

Vous dites qu’il est difficile car vous êtes seul et le nombre de pratiquant est limité… ! Alors justement, pourquoi ne pas organiser toutes sortes d’activités et de cours durant les après-midi de chabbat. Voici quelques exemples :

Vous pouvez réunir les enfants et leur faire des activités saines et « cachères », comme leur faire lire (ou apprendre à lire) des téhilim, leur raconter des histoires de tsadikim, etc. Il est conseillé de leur apporter une petite friandise pour leur donner après, mais il n’y a pas besoin de leur montrer trop d’intérêt sur cette friandise.
 Vous pouvez organiser une réunion/cours pour les jeunes avec une ambiance sympathique (et bien entendu avec de la kédoucha). Cela peut se passer de différentes manières. Soit un cours que vous préparerez vous-mêmes au courant de la semaine (ou en début d’après-midi) dans des livres de Torah, soit une étude commune dans un livre que vous choisirez et chacun à son tour pourra s’il le désire lire un paragraphe. Cette étude en groupe sera normalement appréciée par tout le monde.
 Ou encore, il est possible de trouver un Rav (ou toute personne qui aura les connaissances requises) pour diriger l’étude. Votre rôle sera alors de motiver les participants à venir et d’organiser un petit apéritif (quelque chose de modeste sera très bien et il y aura sûrement des gens qui seront intéressés à l’offrir).
 Mettre en marche un programme communautaire et bénéfique quelconque (le tout, conforme à la Torah, bien entendu).

Vous pouvez faire l’une ou plusieurs de ces idées, ou d’autres idées que vous penserez beezrate Hachem. Vous gagnerez ainsi de vous faciliter le respect du chabbat grâce à ses occupations, mais aussi : 1. De faciliter aux autres le respect du chabbat, 2. De faire mériter les autres d’une étude de Torah, 3. De mériter d’avancer dans d’autres mitsvot (car grâce aux cours, on apprend des fois des nouvelles lois et l’on devient plus sérieux dans l’accomplissement des mitsvot).  

Sachez que même si une seule personne méritera de participer (ce sera peut-être le cas, surtout au départ) à votre cours/activité, cela en vaudra grandement la peine et vous aurez ainsi répandu la lumière de la Torah dans le monde, ce qui n’a pas d’équivalant ! Il sera donc aussi très louable et profitable de fixer une étude avec quelqu’un d’autre. Il existe de nombreux livres en français, et chacun peut trouver pour son goût.

Aussi, au lieu de passer l’après-midi devant un écran ou dehors, vous pouvez vous élever et élever le monde grandement, très grandement et cela vous apportera beaucoup de satisfaction sans aucun doute !

(Même si vous n’utiliserez peut-être pas tout votre après-midi pour ces programmes, mais leurs préparations prend également du temps, et le temps qui vous restera ne sera plus tellement long et pourra être utilisé pour vous reposer !)

Vous dites ne pas comprendre l’interdit d’utiliser l’électricité. Ceci vous dérange et vous rend le « travail » plus difficile (bien que plus méritoire).

Il existe plusieurs interdits, mais je ne désire pas m’attarder à les détailler dans ce cadre. Je préfère vous répondre une réponse qui vous aidera encore d’autres fois : permettez-moi de vous conseiller d’étudier et de lire des livres de Torah non pas pour passer le temps, mais pour l’éterniser ! Lorsque le temps a été utilisé pour l’étude de la Torah et les mitsvot, il n’a pas été simplement « passé », mais il a été utilisé pour le rendre éternel !
De plus, vous gagnerez de comprendre beaucoup mieux les mitsvot et cela vous facilitera leur accomplissement (il ne faut cependant pas faire dépendre l’accomplissement de notre compréhension. Lorsque l’on sait qu’Hachem est notre père, on sait qu’il nous ne demandera que des choses bénéfiques, même si on ne les comprend pas. De plus, par les mitsvot nous montrons que nous sommes les serviteurs d’Hachem et les raisons ne doivent donc pas être un facteur dominateur, car un vrai serviteur est prêt à servir même s’il ne comprend pas !).

Enfin, nos maîtres disent qu’il existe deux sortes de choix dans notre vie : 1. Les choix "spécifiques", 2. Les choix "généraux".

Les choix "spécifiques" se présentent à nous continuellement. Presque à tout moment, nous avons des épreuves du mauvais penchant de faire une mitsva ou pas. Nous avons alors le choix de gagner une mitsva ou de la perdre.

Les choix "généraux" sont des choix qui arrivent de temps à autre dans notre vie et qui auront un impact immense. [Par exemple, si un jeune garçon hésite de faire un an à la Yéchiva, il se trouve devant un choix "général". S’il décide d’aller à la yéchiva, il aura gagné en un instant, par un seul choix, des millions de mérites. De même quelqu’un qui décide de faire téchouva aura, en un seul choix, gagné d’infinis mérites ! Ces hommes auront aussi des choix "spécifiques", qui décideront si le choix "général" a causé des millions ou des milliards de mitsvot. Donc, le choix "général" aura en un instant apporté au moins des millions de mitsvot.]

Aussi, il semble que vous vous trouvez devant un grand choix "général" sur lequel dépendent des mérites infinis ! Avec une seule décision claire et ferme de respecter coûte que coûte le chabbat (et les mitsvot), vous vous assurez une récompense inimaginable, ainsi qu’à vos enfants. Vous élevez tout votre niveau, ainsi que du foyer que vous fonderez plus tard.

Je vous fais confiance que vous allez faire le bon choix !

A bientôt !

Mékorot / Sources : Rav 'Haïm Vital.
Étincelles 'Hassidiques

Étincelles 'Hassidiques

Enseignements des Rabbis 'hassidiques. Un voyage dans les tréfonds de l’âme humaine pour dévoiler les trésors qu’elle renferme. 

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Emmanuel MIMRAN