Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
04:22 : Mise des Téfilines
05:52 : Lever du soleil
13:55 : Heure de milieu du jour
21:57 : Coucher du soleil
22:58 : Tombée de la nuit

Paracha Houkat
Vendredi 8 Juillet 2022 à 21:36
Sortie du Chabbath à 22:58

Hiloulot du jour
Rabbi Menahem Mendel Schneerson (Loubavitch)
Afficher le calendrier
Vidéo Importante
Torah-Box & vous
Samedi 2 Juillet 2022

Renvoyer de l'école : est-ce un bon choix ?

Rédigé le Lundi 10 Mars 2014
La question de Sabrina H.

Un grand merci au Rav Bitton pour sa réponse concernant le renvoi des enfants des écoles 'Harédit en Israël.

Avec tout mon respect , je vais affiner ma question, car je n'ai pas eu toutes les réponses attendues.

Il est évident, comme vous le dites, que ces enfants "n'ont pas respecté le règlement", mais si les parents veulent à tout prix faire bénéficier leur enfant d'un 'Hinoukh orthodoxe, c'est que leur maison est aussi dans ce même objectif, sinon, pourquoi le choix d'une telle école et pourquoi mettre son enfant dans une situation cocasse ?

Nous savons tous que l'époque qui se rapproche du Machia'h sera une génération d'insolence et de rapports difficiles entre le père et son enfant. De plus, la situation en Israël avec l'armée n'aide en rien. Concernant les filles, c'est encore plus difficile après un renvoi.

Les parents vivent aujourd'hui dans des situations difficiles, même les familles de Rabbanim sont touchées par cette génération très difficile, de par la force d'internet... Et on ne peut pas forcément mettre tout sur le "dos" des parents qui font leur maximum pour aider leurs enfants.

Les fréquentations douteuses sont souvent à la suite de renvois des écoles en milieu d'année, car filles comme garçons se retrouvent dans les rues.

L'école autant que les parents ont cette responsabilité de diriger leurs enfants, mais la différence entre les deux c'est que les meilleurs interlocuteurs pour s'occuper de ces jeunes sont les responsables de ces même écoles qui renvoient nos enfants. Les parents sont désemparés et ne savent pas où placer leurs enfants, et n'ont pas tous des connaissances et des conseils.

Je connais malheureusement plusieurs familles qui ont quitté Israël pour l'éducation des enfants, et c'est dommage.

Nous devons beaucoup prier, mais nous avons besoin aussi de soutien lorsque les enfants sont renvoyés, ces écoles ont aussi une obligation, celle de guider ces enfants "ailleurs" et ne pas les laisser dans la rue.

Ma question est celle-ci : Kvod Harav, d’après vous, renvoyer un enfant d'une école 'Harédit est-il le meilleur choix pour l'aider ?

La réponse de Rav Mordehai BITTON
Rav Mordehai BITTON
897 réponses

Chalom,

Les indications des grands de la génération sont les suivantes :

Etant donné qu'un renvoi peut être une sanction de mort spirituelle, il n'est permis de renvoyer un enfant que s'il met en danger les autres (physiquement ou spirituellement).

La sanction doit être soigneusement soupesée avec un des grands sages de notre génération.

On raconte qu'un homme revint plusieurs fois chez Rav Chakh Zatsal pour poser une question. En 36 heures, l'homme se vit refuser plusieurs fois l'accès au bureau du Rav, qui réfléchissait, lui dit-on, à une grande décision, "qui concernanit l'ensemble du peuple juif".

Enfin introduit, ayant pu poser sa question et ayant reçu sa réponse, notre homme s'enquit de savoir ce qui avait tant retenu l'attention du Rav.

Celui-ci lui répondit qu'il avait du prendre une décision concernant le renvoi d'un élève. Il avait donc pris plusieurs heures afin d'essayer de visualiser toutes les conséquences de cette décision (fréquentations, école vers laquelle il se dirigerait, les maîtres qu'il avait une chance de rencontrer, Chidoukhim, ce qu'il raconterait à ses enfants de sa propre enfance, relation avec ses parents et ses frères et soeurs, comment cela pourrait-il rejaillir sur son vécu en tant qu'adulte etc. etc.).

J'ai bien compris que nous parlons ici de ce qui se passe dans le 'Hinoukh 'Harédi, et qui concerne le point très précis du renvoi des élèves.

Il nous faut donc poser la règle suivante :

Le renvoi est parfois nécessaire, mais c'est une arme ultime, qui ne peut être utilisée qu'avec retenue.

Bon courage, et que D.ieu nous aide à éduquer nos enfants.

Mékorot / Sources : Rav Eliezar Mena'hem Mann Chakh.
Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Mordehai BITTON