Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
04:20 : Mise des Téfilines
05:51 : Lever du soleil
13:54 : Heure de milieu du jour
21:57 : Coucher du soleil
22:59 : Tombée de la nuit

Paracha Kora'h
Vendredi 1er Juillet 2022 à 21:39
Sortie du Chabbath à 23:03

Hiloulot du jour
Rav Chlomo Kluger
Yossef Hatsadik
Afficher le calendrier
Vidéo Importante
Torah-Box & vous
Jeudi 30 Juin 2022

Retarder la Brit-Mila car deuil du beau-père

Rédigé le Lundi 29 Décembre 2014
La question de Sterna T.

Bonsoir Rav,

Je me permets de vous écrire car nous devons faire la Brit Mila de notre fils qui est né le 18 décembre dernier. Il a eu un problème de santé, et aujourd'hui il va mieux.

Nous devions faire la Brit Mila ce dimanche (le 04/01/2015), mais le père de mon mari qui est le Sandak a perdu sa sœur ce matin (elle sera enterrée en Israël).

Le Mohel qui doit lui faire la Brit a dit que vu que le papa de mon mari serait en deuil en Israël, on pouvait encore repousser la Brit à dimanche d'après. Ma question est : est-ce que c'est pas trop d'attente ? A-t-on le droit de repousser autant une Brit Mila ?

Merci beaucoup par avance.

La réponse de Rav Avraham KADOCH
Rav Avraham KADOCH
141 réponses

Mme bonjour,

Je suis vraiment étonné de la remarque du Mohel ! La réponse est claire : il est strictement interdit de repousser une Brit Mila sous prétexte que le Sandak serait en deuil ou absent. 
 
Si votre bébé avait une maladie qui touchait tout son corps (ex : très grosse fièvre ou jaunisse très prononcée), dans ce cas il faut effectuer la Brit Mila sept jours après le rétablissement de l'enfant, à l'heure prêt (ex : rétablissement de l'enfant le Dimanche à midi, la Brit Mila aura lieu le dimanche suivant à midi). Sauf si cela tombe le jour du Chabbath, auquel cas cela sera repoussé au lendemain, dimanche.
 
Par contre, si la maladie n'était pas si grave, il faut effectuer la Brit Mila dès que l'enfant est rétabli, à l'instant même (si nous sommes après le huitième jour de la naissance).
 
Dans tous les cas, je vous conseille de prendre l'avis d'un deuxième Mohel ou de me contacter directement.
 
Kol Touv.
Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avraham KADOCH