Logo Torah-Box

Roch Hachana : les anges sont-ils jugés ?

Rédigé le Mercredi 4 Juillet 2018
La question de Anonyme

Chalom,

Nous savons qu'à Roch Hachana, toute créature est jugée.

Ce jugement comprend-il les Malakhim (anges) ? Car nous savons que les Malakhim n'ont pas de libre arbitre.

Je vous remercie par avance pour votre réponse.

Kol Touv.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
38848 réponses

Bonjour,

1. Le jour de Roch Hachana, toutes les créatures sont jugées : même celles qui ne sont plus de ce monde, même les poissons des océans et même les anges.

Nos maîtres déduisent cela de Yéshaya [Isaïe], chapitre 18, verset 3.

Voir Maré Yé’hezkel - Mo'adim, Roch Hachana, passage 14.

D’ailleurs, cela est mentionné explicitement dans le Piyout Ounetané Tokef, écrit par Rabbi Amnon, récité le jour de Roch Hachana.

2. Rabbi Eliezer de Worms [1160-1230] a rédigé un ouvrage extraordinaire [parmi tant d’autres] dans lequel il traite d’une manière exceptionnelle de détails et de « lois » concernant les Malakhim [anges] : Sodé Razya, volume 2, Hilkhot Malakhim, passages Hamalakhim Nidonim, Vekhène Hanivraïm [il fait partie des ouvrages du Proyect Hachout - Bar Ilan].

Il développe l’idée selon laquelle les anges n’ont pas de mauvais penchant, mais ils peuvent « fauter » en ne réfléchissant ou en n’agissant pas comme il se doit. Il rapporte des exemples.

Un autre exemple est mentionné dans le Talmud Yoma 77a à propos de l’ange Gabriel, n’ayant pas accompli, à la lettre, l’ordre Divin. Il avait l’intention de sauver le peuple juif.

Je ne suis pas en mesure de vous en dire davantage. Ce n’est pas de la modestie, mais de l’ignorance.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Mékorot / Sources : Maré Yé’hezkel, Sod Razay.
Elie (n°9) : Ne pas sortir sans permission

Elie (n°9) : Ne pas sortir sans permission

Outil pédagogique sous forme de livret en couleur et plastifié pour apprendre aux enfants à ne jamais sortir de chez eux sans permission.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN