Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
05:27 : Mise des Téfilines
06:39 : Lever du soleil
13:56 : Heure de milieu du jour
21:11 : Coucher du soleil
22:02 : Tombée de la nuit

Paracha Vaet'hanane
Vendredi 12 Août 2022 à 20:53
Sortie du Chabbath à 22:03

Hiloulot du jour
Rav Amram Ben Diwan
Afficher le calendrier

S'il n'y a pas de "farine", il n'y a pas de Torah ?

Rédigé le Mardi 27 Octobre 2015
La question de Ouriel P.

Bonjour Rav,

Dans les Pirké Avot, il nous est enseigné : "Im Ein Kéma'h, Eine Torag, Véim Ein Torah, Ein Kéma'h", "S'il n'y a pas de farine, il n'y a pas de Torah, et s'il n'y a pas de Torah, il n'y a pas de farine".

Pourquoi la Michna n'a-t-elle pas plutôt dit : "S'il n'y a pas de nourriture, etc." ?

Merci beaucoup et bravo pour tout ce que vous faites !

La réponse de Rav Avraham GARCIA
Rav Avraham GARCIA
6854 réponses

Chalom Ouvrakha,

Il existe différentes réponses à votre question.

J'ai choisi pour vous celle du Panim Yafot sur la Torah (Béréchit 3, 17, et Réé 13, 1), qui nous explique que la Torah qui amène la farine est une Torah qui ressemble à la farine, c'est-à-dire qu'elle n'est pas consommée comme un produit fini, mais, au contraire, a été obtenu après de multiples efforts, comme semer, labourer, mettre en gerbe, battre le blé, trier, moudre, tamiser etc.

Ce n'est que cette Torah sur laquelle nous avons travaillé qui nous apporte la Brakha.

Kol Touv.

Mékorot / Sources : Panim Yafot.
Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avraham GARCIA