S'interrompre entre Yichtaba'h et le Yotser

Rédigé le Jeudi 1er Novembre 2018
La question de Réouven K.

Bonjour Rav,

L’hiver arrive à grands pas et, en France, les employés ont plusieurs problèmes quant à l’heure de mise des Téfilines et de la Téfila.

Si on prend mon cas, par exemple, je commence tous les matins à 8h avec environ 45 minutes de trajets dans les transports. Du coup, je fais ma Téfila dans les transports jusqu’à la fin des Psouké Dézimra et après, à ma pause déjeuner, vers 12h30, je mets les Téfilines en terminant ma Téfila depuis le Yotser jusqu’à la fin.

Mais j’ai l’impression que ce que je fais n’est pas bien, surtout avec la grande interruption entre Yichtaba'h et le Yotser.

Avez-vous une idée de comment je peux me conduire ?

Kol Touv et merci beaucoup pour toutes vos réponses.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
28255 réponses

Bonjour,

Il est strictement interdit de marquer une interruption, en parlant, entre Yichtaba’h et le début du Yotser. C’est une faute très grave.

Voir Choul’han ‘Aroukh - Ora’h ‘Haïm, chapitre 54, Halakha 3.

Même si l’on ne parle pas, il ne faut pas s’interrompre durant plusieurs heures.

Voici ce qu’il faut savoir dans votre situation :

1. Avant l’heure du ‘Alot Hacha’har, il est interdit de réciter Baroukh Chéamar, la suite des Pssouké Dézimra et les prières qui suivent.

2. A partir de l’heure du ‘Alot Hacha’har, cela est permis - La ‘Amida, également, en cas de force majeure.

3. Vers la fin du mois de décembre et au début du mois de janvier, l’heure du ‘Alot Hacha’har est plus ou moins 07h00.

4. A partir de ce moment, vous avez suffisamment de temps pour réciter la prière [sans les passages précédant Hodou] depuis les Brakhot du matin jusqu’à la fin de la ‘Amida. De préférence, vous réciterez, également, les Ta’hanounim car il est interdit de s’interrompre entre la fin de la ‘Amida et les Ta’hanounim.

5. Avant l’heure du ‘Alot Hacha’har [après l’heure de ‘Hatsot], il est permis de réciter les Birkot Hacha’har sauf la Brakha Hanotène Lassèkhvi Bina

Voir Choul’han ‘Aroukh - Ora’h ‘Haïm, chapitre 47, Halakha 13.

6. En cas de force majeure, il est permis de réciter la ‘Amida en étant assis.

7. Si vous avez l’habitude de réciter les Kétoret et les passages précédant Hodou durant la journée, vous les réciterez durant la journée, avant Min’ha, si vous le désirez.

8. Vous n’oublierez pas de mettre les Téfilines dès que possible.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Mékorot / Sources : Choul'han Aroukh - Ora'h 'Haim.
Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN