Aujourd'hui à Paris
06:38 : Mise des Téfilines
07:40 : Lever du soleil
13:04 : Heure de milieu du jour
18:28 : Coucher du soleil
19:13 : Tombée de la nuit

Paracha Terouma
Vendredi 28 Février 2020 à 18:13
Sortie du Chabbath à 19:21

Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Sans appartement, comment m'en sortir ?

Rédigé le Lundi 10 Février 2020
La question de Anonyme

Chalom,

Je me trouve sans domicile depuis un moment.

En dehors de la Hichtadlout (effort personnel) classique pour avoir un nouveau chez moi, que puis-je faire pour qu'Hachem intercède en ma faveur ?

Je Le prie de tout mon cœur. Cette situation est difficile.

La réponse de Rav Emmanuel BOUKOBZA
Rav Emmanuel BOUKOBZA
192 réponses

Chalom,

Pour faire face à votre situation, il vous faut faire un bilan personnel, non pas de ce qui ne va pas dans votre vie, mais, au contraire, de ce qui va bien ou très bien. Focalisez votre attention sur tout ce qu'il y a de positif dans votre vie. En effet, ce qui va conditionner en grande partie notre bien-être et notre état d'esprit est le regard que nous portons sur notre vie, nos réussites et nos échecs, nos points forts et nos points faibles. Or, parfois, nous avons tendance à nous focaliser sur les points négatifs, ce qui a pour effet de nous mettre dans un état dépressif ou semi-dépressif.

Pour vous en sortir, il vous faudra apprendre à regarder la vie avec un regard neuf, conforme à la vision de la Torah. La première chose, et probablement la plus importante, est de comprendre qu'Hachem ne nous doit rien. Tout ce que nous possédons, sans exception, est issu de la bonté Divine et ne relève pas de nos mérites. Même la récompense que la Torah nous laisse entrevoir en récompense de l'accomplissement des Mitsvot et de l'étude de la Torah relève de la bonté Divine et ne nous revient pas en droit comme le dit le verset : "A Toi, Hachem, la bonté, car Tu payes l'homme en fonction de ses actions" (Téhilim 62,13), ainsi que l'explique Rav Chalom Arouch dans un de ses derniers livres, "Niflaot Hatoda" ("Les merveilles du remerciement").

Cette vision des choses, si vous parvenez à l'intégrer, par un effort de réflexion et d'étude, vous permettra de changer votre regard sur la vie et de ressentir une joie intérieure profonde pour tous les bienfaits infinis dont Hachem vous gratifie à chaque instant. Cette vision des choses vous permettra également de changer complètement votre approche de la prière. En effet, nos Sages recommandent de s'adresser à Hachem dans le même état d'esprit qu'un pauvre qui viendrait frapper à la porte pour demander l'aumône ; cela signifie que lorsque l'on s'adresse à Hachem, on se doit d'être empli d'un esprit d'humilité en se gardant bien d'avoir une quelconque certitude d'être exaucé (Iyoun Téfila, mentionné dans le traité Brakhot 55a).

Fixez-vous une demi-heure par jour durant laquelle vous remercierez Hachem de tous les bienfaits infinis dont Il vous a gratifié depuis votre naissance jusqu'à ce jour. Lorsque vous vous sentirez investi d'une joie profonde, et seulement à ce moment-là, vous vous adresserez humblement à Hachem pour Lui demander de bien vouloir vous accorder des conditions matérielles optimales pour pouvoir Le servir dans la joie, la sérénité et la stabilité.

Ne pensez à aucun moment qu'il est certain que votre prière soit exaucée. Soyez persuadé au contraire qu'Hachem ne vous doit rien et que vous Lui êtes redevable de tout. Plus vous vous pénétrerez de cette idée et plus vous vous rapprocherez d'Hachem. Or, sachez qu'il n'est pas de plus grand bonheur dans la vie que la proximité avec Hachem. N'oubliez pas de remercier Hachem par rapport au fait que vous n'avez pas d'appartement, ne serait-ce que dans la mesure où cela vous permet de vous tourner vers Hachem et de vous rapprocher de Lui.

En parlant avec Hachem tous les jours, vous en viendrez à développer votre Emouna (foi en D.ieu) et votre vie se remplira de lumière. Soyez persuadée que la situation difficile que vous vivez en ce moment ne doit rien au hasard et qu'elle est voulue par Hachem pour que vous puissiez vous rapprocher de Lui. En effet, il n'est pas d'être au monde qui vous aime et souhaite votre bonheur comme le Créateur de l'univers. L'épreuve que vous vivez en ce moment n'a d'autre but que de vous permettre de vous rapprocher d'Hachem et de sortir de l'apathie spirituelle qui nous guette à chaque instant.

Le Créateur de l'univers ne souhaite pas que nous vivions notre vie avec comme seul objectif de nous en sortir sur le plan matériel ; cet objectif, pour respectable qu'il soit, ne saurait constituer en aucune façon le principal objectif de l'être humain. Ce qui doit constituer notre but dans la vie est, d'une part, de prendre conscience de la grandeur du Créateur à travers Ses œuvres, et, d'autre part, de développer notre reconnaissance envers tous les bienfaits dont Il nous comble, que ce soit à l'échelle individuelle ou collective.

En d'autres termes, l'épreuve que vous vivez n'est pas destinée à vous briser, mais, au contraire, à vous faire grandir. Une fois que vous aurez réalisé cet objectif, l'épreuve disparaîtra puisqu'elle n'aura plus de raison d'être.

En vous souhaitant une prière inspirée, un dialogue riche et constructif avec votre Créateur, du bonheur et de la stabilité.

Mékorot / Sources : Rav Chalom Arouch.
Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Emmanuel BOUKOBZA
Projet dédié par un généreux donateur