Logo Torah-Box

Se faire critiquer = expiation des fautes ?

Rédigé le Lundi 16 Septembre 2019
La question de Anonyme

Bonsoir Rav,

Est-il vrai que si l'on se fait critiquer (soit parce qu'on est devenu plus pratiquant, soit à cause de notre comportement) cela peut faire une Kapara (expiation) des fautes ?

Bonne journée.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
38623 réponses

Bonjour,

Oui, chaque critique essuyée - sans y répondre - ou chaque honte subie, est, non seulement, une Kappara [expiation] pour ses fautes, mais surtout un moyen d’augmenter, considérablement, la récompense de ses Mitsvot.

Explications :

1. Rabbi Moché Kordovéro nous dévoile que : « Les affronts essuyés sont considérés des Yissourim [souffrances, épreuves] ».

Voir Tomer Devorah, chapitre 2 ainsi que Ritva et Maharal sur Talmud Chabbath 118b [passage Mimi Ché’hochdine Oto Véène Bo].

2. Nos Sages affirment que les Yissourim nettoient [effacent les fautes].

Voir Talmud Brakhot 5a, Talmud Chabbath 55a, 88b, Talmud Erkhine 16b, Talmud Erouvin 41b [Chlocha Ène Ro’in Pené Guéhinam], Talmud Yoma 86a, Séfer Ha’hinoukh, Mitsva 241, Cha’aré Techouva, partie 2, passage 3.

3. Ceci est tranché dans la Halakha.

Voir Choul'han ‘Aroukh, chapitre 1, Halakha 1 et Michna Broura, chapitre 222, passage 4.

4. Nos Sages, les ‘Hakhamim, affirment : « Une Mitsva accomplie dans la difficulté vaut cent fois plus qu’une Mitsva accomplie sans difficulté »

Voir Avot Dérabbi Nathan, chapitre 3, Halakha 6 [passage Rabbi Dostaï], Pirké Avot, chapitre 5, Michna 23, ‘Hafets ‘Haïm - Hilkhot Lachone Hara’, Klal 1, paragraphe 7, Mikhtav Mééliyahou, volume 3, page 56.

Tout n’a pas été dit à ce sujet.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Lumières sur la Paracha (Devarim)

Lumières sur la Paracha (Devarim)

Chaque paracha du livre de Devarim fait l'objet d'une étude approfondie et novatrice par le Rav Emmanuel Bensimon.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN